Calendrier électoral : l’ADR prône un dialogue permanent entre la classe politique et la CENI pour sa mise en œuvre

0

Fidèle aux valeurs démocratiques, libérales et humanistes qu’elle a toujours défendues, l’Alliance pour le Développement et la République (ADR), a déclaré, ce lundi 13 novembre 2017, prendre acte de la publication du calendrier électoral par la CENI, le dimanche 5 novembre dernier.  » Nous le considérons comme une avancée majeure dans le processus en cours » a déclaré Elvis Mutiri Wa Bashara, président national de ce parti.

En effet, tout en souhaitant que certaines étapes de ce calendrier soient rationalisées, l’ADR pense que la mise en œuvre heureuse de ce calendrier appelle, pour l’intérêt du peuple congolais, à un dialogue permanent entre la CENI, les institutions nationales et les différentes familles politiques.  » Nous n’avons pas besoin de nous figer, pour les uns, dans un triomphalisme outrageant, et pour les autres, dans une prédiction de l’imminente apocalypse » a martelé l’ancien ministre du Tourisme.

A ce titre, l’ADR recommande, d’abord, aux institutions publiques de tout mettre en œuvre pour faire face aux contraintes liées à la mise en œuvre du calendrier électoral, notamment en ce qui concerne la mise à disposition des textes légaux urgents, la mise en place rapide des moyens logistiques et techniques de faisabilité, le renforcement des capacités des agents de la CENI et surtout la mobilisation des ressources financières pour la matérialisation des élections.

Aux acteurs politiques, de conduire une vaste campagne d’explication au peuple sur le processus électoral afin d’éviter tout dérapage pouvant conduire aux troubles et à l’insécurité et d’œuvrer pour un passage de l’année 2017 à 2018 dans la paix, dans la concorde nationale et dans la sérénité, facteurs clés pour le développement et la réussite du processus électoral.

Enfin, au peuple congolais, ce parti l’invite à s’approprier le processus électoral en cours, d’agir avec responsabilité et d’éviter de se laisser entrainer dans tout piège qui peut conduire à une crise aux conséquences néfastes pour notre pays et qui n’épargneraient personne.  » L’Adr demande particulièrement à la population de l’espace du Kasaï et de l’Est du pays, qui continue d’enregistrer des morts dues à l’insécurité de se ranger du côté de l’autorité de l’Etat, pour consolider la paix et la sécurité afin de faciliter la poursuite du programme de développement national et du processus électoral » a conclu Elvis Mutiri.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire