CAF-C2 : Vita club face à son destin en finale retour

0

L’As Vita club de Kinshasa joue la finale retour de la Coupe de la CAF contre Raja Athletic de Casablanca, dimanche 2 décembre. Une rencontre prévue au stade des Martyrs à 20 heures, heure de Kinshasa. A la manche aller, les Marocains avaient battu les Congolais par trois buts à zéro. « Mathématiquement c’est possible », espère le coach Florent Ibenge. Joueurs, dirigeants et supporters croient aussi à un renversement de la situation.

« On ne va rien lâcher, on va tout donner pour ne pas avoir de remords », déclare Florent Ibenge à la conférence d’avant-match.

Un état d’esprit que l’entraineur de Vita club dit avoir communiqué à ses joueurs. Le travail de préparation de cette finale s’est principalement axé sur le mental, ajoute-t-il, « pour que l’enjeu ne l’emporte pas sur le jeu. »

« Notre prestation ne dépend que de nous. Certes le Raja est une grande équipe qui force le respect. On n’a pas joué à l’aller et il faut qu’on joue. On a déjà une fois ici face à eux, donc ce n’est pas impossible, mais il faut qu’on fasse le nécessaire comme en restant calme et en jouant au ballon », conseille Florent Ibenge.

« On va jouer avec le cœur. C’est le message que j’ai transmis aux joueurs. Car à Casa on a manqué d’agressivité donc de répondant si bien que l’état des lieux n’est pas si reluisant avec les absences à la pelle, soit par suspension, soit par indisponibilité. L’effectif est amoindri à 18 ou 17 joueurs », regrette le coach des Moscovites.

En face, le Raja Athletic club se dit déterminé. Son entraineur, Juan Carlos Garido, s’attend à un match exceptionnel à tous les égards : tactique, physique, émotionnel, athlétique et physique.

Pour lui, la victoire du match aller appartient au passé et dit beaucoup respecter Vita club.

« On fera de telle sorte comme il s’agissait d’une finale qui se joue sur un match unique. Pour ce faire on doit rester concentrés sur chaque détail, profiter de chaque brèche. Tout a été ficelé, décrypté et passé au crible pour remporter le Trophée de la Coupe de la confédération », révèle Juan Carlos Garido.

C’est donc un rendez-vous avec l’histoire que se donnent Vita club et le peuple congolais. La première coupe d’une compétition interclub sera enfin soulevée au stade des Martyrs de Kinshasa. Ce sera soit le Raja, soit Vita club.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire