C2 africaine – 1/4 de finale aller : Mazembe domine Al Hilal Obeid à Khartoum

0

Le TP Mazembe a pris une belle option pour les demi-finales de la Coupe de la Confédération de la Confédération africaine de football (Caf). Les Corbeaux du Grand Katanga ont battu, le samedi 16 septembre 2017 à Khartoum, la formation d’Al Hilal Obeid du Soudan par deux buts à un.

C2 africaine – 1/4 de finale aller : Mazembe domine Al Hilal Obeid à KhartoumPour cette rencontre, l’entraîneur Pamphile Mihayo Kazembe titularise le gardien de but international ivoirien Sylvain Gbohouo, avec devant lui, une défense à plat composé de Djo Issama Mpeko sur le flanc droit, Arsène Zola à gauche, le Zambien Kabaso Chongo et Kevin Mondeko dans l’axe. Au milieu de terrain, il y a le Zambien Nathan Sinkala dans la récupération, le Ghanéen Daniel Adjei pour ratisser et le Zambien Rainford Kalaba comme dépositaire de jeu. Le trio d’attaque se compose du Malien Abdoulayi Sissoko, nouveau venu dans le groupe et ancien du Stade Malien de Bamako qui joue son premier match officiel avec Mazembe, Ben Malango Ngita dans l’axe, et l’autre Malien, Adama Traoré.

Les Corbeaux démarrent la partie de manière un peu poussive, dans une sorte d’observation. Mal embarqués, ils encaissent à la 22e minute ; sur un centre d’un attaquant d’Al Hilal Obeid, le défenseur central Kevin Mondeko s’emmêle les pinceaux et entraine le ballon dans ses propres buts. Mais les Corbeaux qui ont pris la direction du match, reviennent la marque à la 30e minute, concrétisant leur emprise sur le jeu. Ben Malango sort d’un marquage de deux défenseurs, avant de se retrouver seul, et de piquer le cuir au-dessus du gardien de but soudanais Sherif El Akram. A la fin de la première période, les deux équipes sont à égalité d’un but partout. En deuxième période, les Corbeaux sont plus entreprenants, multipliant des offensives dans le camp adverse.

L’entraïneur Mihayo Kazembe effectue des changements. Ushindi wa Kubanza remplace Rainford Kalaba à la 59e minute de jeu. Miché Mika prend la place du Malien Abdoulayi Sissoko à la 74e minute, et le dernier changement intervient à la 79e minute lorsque Meschak Elia monte à la place d’Adama Traoré. Ce coaching est clairement payant. Ushindi wa Kubanza fait du mal à la défense d’Al Hilal Obeid, alors que Ben Malango loupe deux ou trois face-à-face avec le gardien de but Sherif El Akram. On joue à la  80e minute, lorsqu’Ushindi fait un raid sur le côté gauche de la surface de réparation du club soudanais. L’ancien attaquant de Don Bosco de Lubumbashi qui a signé chez Mazembe est fauché dans la surface de réparation. Le penalty accordé par l’arbitre sud-africain de la partie est converti par Ben Malango qui prend Sherif El Akram à contre-pied. Malango signe de fait un doublé victorieux, inscrivant par ailleurs son quatrième but en compétition africaine cette saison.

Mazembe qui est virtuellement qualifié pour le demi-finale, à moins d’un naufrage, n’aura qu’à confirmer ce résultat au match retour le 24 septembre au stade de la commune de Kamalondo à Lubumbashi.

Légendes et crédits photo : 

Mazembe de Lubumbashi (photo d’archives)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire