Butembo : la société civile dénonce le regain d’insécurité

0


 
La société civile coordination urbaine de Butembo a dénoncé jeudi 7 juin le retour des « Kasukistes » [les bandits armés] qui écument cette ville du Nord-Kivu. La veille, la population a lynché un présumé bandit au niveau du rond-point Vubande dans la commune de Mususa alors que trois domiciles ont été cambriolés au quartier Vutetse.
 
« Le phénomène « Kasuku » a repris sur toute l’étendue de la ville ; alors que le lundi dernier nous avons cessé les activités en mémoire de trois policiers tués et une dame tuée dans cette ville », a indiqué le vice-président de la société civile coordination urbaine de Butembo, Egard Mateso.
 
D’après lui, la persistance de cette forme d’insécurité laisse à penser qu’il y a complicité entre ces bandits et les services de sécurité. Il accuse les bourgmestres de « une faiblesse notoire » et réclame le renforcement des patrouilles mixtes FARDC, police et MONUSCO.
 
Presque toute la journée du lundi 4 juin n’a pas connu d’activités dans la ville de Butembo, à la suite de l’appel lancé par la société civile locale pour pleurer les trois policiers et une femme abattus par des bandits la semaine passée dans cette ville. Les organisateurs de cette action espéraient ainsi attirer l’attention du ministre de l’Intérieur à qui ils demandent de remplacer tous les membres du conseil urbain de sécurité de cette ville en proie à multiples formes d’insécurité.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire