Brazzaville : une foire agricole pour valoriser la production locale

0

Organisée du 30 août au 2 septembre à la commune de Ouenzé, dans le 5e arrondissement de Brazzaville, la 2e édition de la foire du « produire et du consommer local » regroupe des exploitants agricoles de la ville capitale

Brazzaville : une foire agricole pour valoriser la production localeInitiée par le Projet d’appui au maraîchage, à la transformation et à la commercialisation des produits transformés à Brazzaville (PAMTAC-B), cette exposition permet aux visiteurs de découvrir certaines spécialités congolaises. Il s’agit, entre autres, du yaourt ainsi que d’autres produits de transformation fabriqués sans engrais chimiques. « Les exposants agricoles, ce sont des Congolais qui produisent à Brazzaville. Bénéficiaires de notre projet, ils se débrouillent avec les moyens de bord. Ce n’est pas nous qui les avons boostés pour prendre des initiatives, ils existaient d’abord et nous sommes venus les appuyer afin d’améliorer leurs produits », a expliqué Mérols Diabankana, délégué général du Club jeunesse, infrastructure et développement (CJID), qui co-pilote le projet avec les ONG Essor et Agridev.

Pour s’assurer de la qualité des produits fabriqués, le PAMTAC-B a réhabilité deux laboratoires au lycée technique agricole Amical Cabral dont l’un concerne le contrôle-qualité. Le but étant de tordre le cou aux spéculations consistant à remettre en cause la qualité des aliments produits par des Congolais. « Vous êtes sans ignorer qu’aujourd’hui le Congo a aliéné sa souveraineté en matière d’importation des denrées alimentaires. Il importe à plus de 500 milliards FCFA, c’est pourquoi, en tant que ONG d’appui du gouvernement, nous avons pensé répondre au vœu des autorités en faisant la promotion de ce que nous produisons localement pour que petit à petit avec l’aide du gouvernement nous puissions inverser la tendance des importations des denrées alimentaires », a poursuivi Mérols Diabankana.

Encourager et sensibiliser les Congolais à consommer local

En marge de cette exposition, il s’est tenu le 31 août, une conférence-débat sur le thème : « Le consommer local, locomotive de l’alimentation de demain ». Une façon pour les organisateurs de la foire d’encourager et sensibiliser les Congolais à consommer local. Ainsi, des échanges ont porté sur le potentiel des producteurs et des transformateurs congolais en ce qui concerne l’innovation ; la place de l’agroécologie dans le produire et consommer local ; protéger et valoriser le consommer local.Brazzaville : une foire agricole pour valoriser la production locale

Selon le représentant d’Essor au Congo, responsable du projet PAMTAC-B, Ibrahim Mahamadou Ango, l’agriculture constitue, avec l’élevage et la pêche, les leviers indispensables de l’autosuffisance alimentaire, premier jalon de l’émergence du Congo. « Pour le présent et l’avenir, le consommer local, nous permettrait de gagner notre indépendance alimentaire et économique en nous libérant du besoin de l’aide et de la dépendance de l’extérieur pour tous les légumes et fruits que nous pouvons produire et transformer nous-mêmes », a-t-il indiqué.

Présidant la cérémonie d’ouverture de la conférence-débat, le directeur du cabinet de l’administrateur-maire de Ouenzé, Martyrs Adrien Oba, a rappelé que cette causerie visait à apporter plus d’éclaircissement concernant cette activité, car la visite des stands et l’achat des produits locaux seuls ne suffisaient pas pour attirer des foules.

 Rappelons que l’administrateur-maire de Ouenzé, Marcel Nganongo, qui a ouvert la foire le 30 août, s’est félicité du projet et a rassuré les organisateurs que la mairie était disposée à accueillir la prochaine édition.

Légendes et crédits photo : 

Une vue de l’exposition ; les participants à la conférence-débat ; crédit photo Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire