Biodiversité : trois nouvelles zones prioritaires pour la conservation identifiées en RDC

0

Désormais, la République démocratique du Congo (RDC) dispose de trois nouvelles zones jugées prioritaires. Celles-ci sont situées dans les provinces du Nord-Ubangi, dans le Lualaba ainsi que dans la province de Maniema. Elles ont été déclarées « zones prioritaires » grâce aux résultats obtenus dans le cadre du Projet d’appui aux aires protégées.

Résultats dévoilés par le Fonds mondial pour la nature (WWF-RDC), mardi 18 juillet à Kinshasa, lors d’une réunion de validation des résultats dudit projet.

A en croire les experts, la première phase du PARAP a été exécuté de 2011 à 2016 WWF-RDC et l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), avec l’appui initial d’un financement du ministère allemand de l’environnement (BMU). Le projet avait visé la production du plan stratégique devant synthétiser les analyses et recommandations pour l’extension du réseau national des aires protégées de la RDC.

« Il était question, au cours du projet, d’accompagner le gouvernement congolais dans ses efforts pour l’atteinte des objectifs d’Aichi. C’est-à-dire, atteindre 15% de l’étendue allouée à la conservation sur l’ensemble du territoire national, conformément à la loi relative à la conservation, et 17% conformément à la Convention sur la biodiversité », a indiqué le coordonnateur du programme, Ménard Mbende.

Les résultats validés lors de cet réunion, sont entre autres, les rapports d’évaluations des aires protégées visitées par le programme, la carte du réseau des aires protégées, les rapport thématiques ( eaux douces, et services écosystémiques), le guide de création des aires protégées, les protocoles de collectes des données, ainsi que les bases des données aires protégées et faune.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire