Bilan marche en marge de la messe en mémoire des victimes du 31 décembre : 2 blessés légers, selon la police

0

Selon la police, le bilan après la dispersion de la marche improvisée à l’issue de la messe dite en la mémoire des victimes de la répression de la marche du 31décembre 2017 est de 2 blessés légers.
C’est le porte-parole de la Police nationale congolaise (Pnc) qui l’a dit dans un communiqué du 12 janvier.
Selon la Pnc, tout est parti de la procession de l’UNC, conduite par Vital Kamerhe.
La foule qui le suivait a occasionné un embouteillage monstre sur l’avenue 24 Novembre, d’après le porte-parole de la Police.
Quand la police a voulu disperser les manifestants, ceux-ci ont répondu par des jets de pierres, dit le Colonel Pierrot Mwana Mputu.
C’est alors que la Pnc a fait usage des gaz lacrymogènes, justifie-t-il.
Mais selon des témoins, le bouchon évoqué par la police n’est qu’un prétexte pour réprimer de paisibles citoyens.
Ils font observer que les bouchons ont commencé bien avant car la police de circulation routière était aux abonnés absents ce vendredi dans presque tous les carrefours dans une ville de 400.000 véhicules et qui ne compte pas un système automatique de régulation de circulation.
Sur le jet de pierres, des témoins renseignent que c’est en réponse aux provocations des forces de l’ordre.
Sur la procession, un manifestant a dit à 7/7 qu’elle n’avait rien d’illégale et que Kabila et les cadres de la Majorité Présidentielle, font des processions sans jamais être inquiétés par la police.
Zabulon Kafubu

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire