Bernard Kayumba : « le projet de loi électorale est porteur de germes de conflits »

0

Samedi 2 décembre, le président du Parti du Nouvel Élan du Congo, Paneco, a, lors de la cérémonie inaugurale du nouveau siège national du parti sur l’avenue Mapenza dans la Commune de Ngaliema, fustigé le projet de loi électorale actuellement en examen au Parlement.

« Le projet de loi électorale est porteur de germes de conflits », a-t-il déclaré.

Pour le Paneco, le seuil de représentativité fixé au départ à 3% doit être sensiblement revu à la baisse pour permettre à tous les partis politiques de briguer des sièges au niveau national et provincial afin de porter les aspirations du peuple congolais dans les organes délibérant en province et au parlement.

Tout en soutenant le calendrier électoral, Bernard Kayumba a demandé aux élus du peuple de doter le pays d’une loi électorale porteuse de la cohésion nationale nécessaire pour le déroulement harmonieux des scrutins à tous les niveaux.

Dans son mot de circonstance, le président du Paneco a rappelé les principes fondateurs de son parti et le socle de son combat qui sont : la sociale démocratie et la promotion de la jeunesse congolaise.

« Le Paneco lance un nouvel esprit, une nouvelle vision pour permettre aux jeunes de se reprendre en main et d’assumer leurs responsabilités. La jeunesse ne doit pas être un marchepied pour les villes mortes, les pillages, les insultes et les incitations à la violence », a martelé B. Kayumba.

Jeff Kaleb Hobiang

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire