BEPC 2018 : Anatole Collinet Makosso encourage les 3761 candidats du Pool

0

Les épreuves écrites de l’examen d’Etat ont démarré, le 27 juin, sur toute l’étendue du territoire national y compris dans le département du Pool où le ministre de tutelle a encouragé les élèves de quelques centres.

Après avoir lancé officiellement les épreuves de mathématiques aux lycée et CEG Sébastien-Mafouta, dans le 8e arrondissement de Brazzaville, Anatole Collinet Makosso s’est rendu dans le Pool, en compagnie des conseillers en charge des questions d’éducation du chef de l’Etat et du Premier ministre. À Kinkala, il a encouragé les 655 candidats qui passent leur examen au lycée 5-février 1979 et au CEG Moundongo de la localité. Il s’est ensuite rendu dans les sous-préfectures de Boko et Louingui pour se faire une idée du déroulement des épreuves qui s’achèveront le 30 juin.

En effet, Kinkala, chef-lieu du département du Pool, reçoit également les candidats de Massembo-Loubaki, Matoumbou, Kibouendé, Kibossi et Madzia. « Nous avons tenu nous-mêmes d’aller regarder les conditions dans lesquelles nous avons hébergé les élèves qui sont venus de ces localités où nous n’avons pas pu retenir les centres d’examen. Ils sont au total 154, et nous sommes rassurés de ce qu’ils sont dans les salles de classe. Nous pouvons nous satisfaire de ce qu’ils sont en train de composer comme les autres et de ce que l’égalité des chances est garantie », a indiqué le ministre.

Pour s’assurer de la bonne organisation du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) cette année dans le Pool, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation se rendra également à Kindamba qui accueille aussi les candidats de Kimba qui sont moins nombreux. Notons que les 3761 candidats de ce département sont répartis dans vingt centres. À Mindouli, ils sont 505. « Nous venons de montrer que l’Etat est toujours présent pour accompagner les élèves, surtout ceux qui sont dans des conditions difficiles. Nous pouvons nous satisfaire de ce que, une fois encore, le pari de l’organisation des examens dans le Pool a été gagné pour couper court à toutes les spéculations qui font penser que l’école n’a pas fonctionné dans ce département », s’est réjoui Anatole Collinet Makosso.

Il a, par ailleurs, indiqué que le seul district du Pool dans lequel l’école n’a pas fonctionné est celui de Vinza, où les élèves avaient été déplacés pour aller faire leurs études dans des établissements identifiés en fonction de leur préférence et leurs localités respectives.

Rappelons que comme au baccalauréat, on a noté dans la délégation du ministre une équipe de la sécurité civile. « La sécurité civile remplit son office, fait son travail. Nous avons tiré les enseignements de leur apport déterminant pendant les épreuves écrites du baccalauréat. Nous ne pouvons que nous satisfaire de cette coopération qui permet de prendre en charge les enfants malades », a-t-il conclu.

Légendes et crédits photo : 

Le ministre encourageant les candidats de Kinkala ; les candidats de Louingui/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire