Beni: UDPS et Lamuka à couteaux tirés sur l’auto-formation militaire des jeunes

0

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Fédération de Beni, au Nord-Kivu, a qualifié « d’incitation à la rébellion et à la révolte sociale » la tentative d’auto-formation militaire des jeunes de Beni en vue de combattre les rebelles ADF qui sèment l’insécurité dans la région.

Le parti présidentiel n’a pas du tout apprécié la démarche de la jeunesse de cette région qui prétend se en charge pour endiguer l’insécurité à Beni causée par les rebelles ADF.

L’UDPS/Beni appelle les jeunes à se faire recruter dans les rangs de l’armée congolaise par des voies légales et officielles pour espérer défendre leur entité.

« Je pense que l’incident a eu lieu parce-que la manière de faire de ces jeunes n’était pas correcte. Si on veut se faire recruter dans l’armée, il y a des voies légales et officielles à suivre pour intégrer l’armée mais la façon dont ils se sont organisés, les autorités ne pouvaient que condamner ça. Cette attitude, c’est de la pure rébellion ou c’est la constitution presque d’une milice. Je me demande comment les jeunes qui ne sont pas formés, peuvent former d’autres militairement », a dit Bernard Kambale, porte-parole d’une aile de l’UDPS à Beni.

Pour lui, le président de la république se démène pour mettre fin à cette situation et il encourage l’enrolement des jeunes dans l’armée.

« Aujourd’hui, les jeunes ont un interlocuteur, c’est président de la République. Il reste ouvert à la formation militaire des jeunes pour la relève de demain », a-t-il expliqué à Ouragan FM.

La coordination de la coalition Lamuka Beni qui a soutenu Martin Fayulu à la présidentielle, a condamné le comportement des forces de sécurité.

Par contre, la direction politique de Lamuka Beni a encouragé les habitants de la région à une autoprise en charge pour combattre les rebelles ADF.

« Je remercie les jeunes pour cette action parce que c’est toute la population qui demande l’auto-formation militaire pour qu’on termine avec les bandits qui endeuillent la région parce que si ce n’était pas la complicité de l’armée et des autorités, les Adf seraient déjà terminés. Nous devons féliciter ces jeunes. Il faudrait que les jeunes aillent de l’avant. Je désapprouve l’action de la police’’, a indiqué Blaise Musubao, coordonnateur de Lamuka à Beni.

La coordination des étudiants de Beni a appelé mercredi 14 août les jeunes à une auto-formation militaire de 21 jours prétendant que l’armée et la Monusco ont montré leurs limites pour sécuriser les civils.

La police a dispersé les jeunes qui étaient déjà amassés au stade de Kalinda par des tirs de sommation et les gaz lacrymogènes.

Cependant, le leader et célèbre militant de la Lucha également président des étudiants de Beni, Clovis Mutsuva Kambale, a été interpellé par la police puis transféré à la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire