Beni : trois journées ville morte pour exiger la libération de deux prêtres enlevés

0

La société civile de Beni dans la province du Nord Kivu a décrété, à partir de ce jeudi 20 juillet, trois journées ville morte dans la chefferie de Bashu au sud du territoire de Beni, pour exiger la libération des deux prêtres de la paroisse catholique Notre Dame des anges de Bunyuka enlevés dimanche 16 juillet.
 
Depuis ce matin, les activités socio-économiques sont paralysées sur l’ensemble de cette région, indiquent les sources locales, notamment dans les localités de Vuhovi, Kyondo, Bunyuka, Butungera et Bulambo. Selon Moïse Paluku, vice-président de cette structure citoyenne, l’insécurité refait surface dans cette partie du territoire de Beni.
 
« Ce que nous sommes en train de revendiquer, c’est la libération immédiate et sans condition de nos deux prêtres de la paroisse de Bunyuka qui ont été kidnappés le dimanche 16 juillet 2017. Mais aussi nous sommes en train de fustiger la situation qui prévaut dans la chefferie de Bashu surtout la résurgence des incursions nocturnes, caractérisées par des agressions à l’arme à feu et blanche, il y a des assassinats, des enlèvements, des vols et des viols», dénonce Moïse  Paluku.
 
Selon les sources du diocèse catholique de Butembo-Beni, aucun élément nouveau n’est apparu dans le dossier de ces deux prêtres enlevés depuis cinq jours.  
 
Les abbés Pierre Akilimali et  Charles Kipasa, deux prêtres de la paroisse catholique Notre-Dame des anges de Bunyuka, dans la chefferie de Bashu au sud du  territoire de Beni, ont été kidnappés la nuit de dimanche à lundi 17 juillet. La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) avait condamné mardi dernier cet enlèvement  et exigé la libération de deux prêtres catholiques.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire