Beni: plus de 181 malades ont fui l’HGR de Kamango suite aux attaques des rebelles

0

Plusieurs services tournent au ralenti dans la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Depuis un certain temps, les rebelles présumés des forces démocratiques alliés (ADF) ont repris leurs attaques meurtrières dans cette chefferie. Le dernier cas en date est celui de l’attaque survenue à Bundibuya près de Kamango, où deux personnes ont trouvé la mort. D’après des sources locales, ce sont des épouses de militaires qui ont été tuées lors de cette attaque.

Cette dernière a causé un déplacement massif de la population dans cette chefferie, où de nombreuses personnes se sont dirigées à Nobili, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

Parmi les déplacés, on signale aussi plusieurs malades qui ont abandonné les lits dans les structures sanitaires des localités de Bovata, Kyanimbe, Kibele, Kitsimba, Bundiguya et Kamango.

Les responsables de ces structures de santé n’ont pu que constater le départ des malades suite aux incursions répétitives des assaillants. L’hôpital général de référence de Kamango (HGRK), à lui seul a enregistré plus de 181 patients qui ne sont plus revenus. Selon Claudel Bantou, comptable de la zone de santé de Kamango, la perte, due aux malades qui n’ont pas pu payer leurs factures, est estimée à 7 669.159 dollars américains. Cette situation impacte négativement sur l’approvisionnement en intrants médicaux essentiels.

Plusieurs écoles délocalisées

Par ailleurs, suite à la reprise de l’insécurité dans cette chefferie, plusieurs écoles ont opté pour la délocalisation. À en croire Gabriel Batuki, inspecteur sous-provincial de l’EPSP Kamango, plusieurs écoles de l’ouest et du centre de la chefferie de Watalinga vont fonctionner à Nobili à partir de lundi prochain, pour sauver l’année scolaire en cours.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire