Beni : marche pacifique et paralysie d’activités à Kasindi pour dénoncer les massacres et kidnappings

0

Ils étaient des centaines de personnes descendues dans la rue ce jeudi 13 juin 2019, à Kasindi, pour dénoncer des enlèvements des civils en territoire de Beni. La marche pacifique est partie du pont Lubiriha pour chuter au bureau du fonctionnaire délégué de Kasindi, où un mémorandum a été déposé.

La première journée des journées de marche et de villes mortes décrétées par les forces vives du groupement Basongora a été d’une totale réussite à Kasindi où la marche pacifique de la population contre l’insécurité dans la région de Beni a été à la base de la paralysie des activités.

« Nous sommes indignés tous de la manière dont les ADF [forces démocratiques alliées, groupe armé ougandais, ndlr] sont en train de traiter la population de Beni ville et territoire. Nous sommes fatigués des massacres. On a emporté des gens sur la route Beni-Kasindi. Nous sommes menacés par l’insécurité et par les soi-disant ADF qui kidnappent nos frères et sœurs… », ont expliqué certains marcheurs.

Ils demandent aux autorités d’apporter des solutions aux problèmes sécuritaires de Beni. Toutes les activités, notamment scolaires, douanières et économiques sont restées paralysées et même le trafic sur la frontière entre la RDC et l’Ouganda a été suspendu.

Rappelons que la société civile du groupement Basongora a décrété une série de journées villes mortes et marches pacifiques pour dénoncer la persistance des massacres et kidnappings des civils dans la région de Beni. Il y a une semaine passée, 3 personnes étaient kidnappées par des rebelles présumés ADF et une autre tuée lors d’un accrochage avec les FARDC sur la route Beni-Kasindi à hauteur de Nyaleke-Rizerie.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire