Beni : marche de la LUCHA pour marquer le 4è anniversaire du début des massacres

0


 
Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) a organisé mardi 2 octobre une marche dans la ville de Beni, pour marquer le quatrième anniversaire du début des massacres des civils par des présumés rebelles ADF dans la ville et territoire de Beni au Nord-Kivu. A la fin de la marche, les manifestants ont déposé à la MONUSCO un document contenant cinq propositions pour ramener définitivement la paix dans la région.
 
Quatre ans se sont écoulés depuis qu’ont eu lieu les premiers massacres des civils à Mukoko et Kokola dans le territoire de Beni. Dans le document remis au chef de bureau de la MONUSCO à Beni, la LUCHA indique que les autorités congolaises et l’ONU n’ont fait que des promesses de solutions sans lendemain.
 
Et c’est pourquoi elle fait ces cinq propositions qui prennent en compte la sécurité, la justice, l’assistance humanitaire aux victimes, le devoir de mémoire et les élections démocratiques.
 
« Les propositions, nous les avons adressées au peuple congolais, à la SADC et à la communauté internationale dans son entièreté et non pas au gouvernement ; parce que nous ne croyons pas au gouvernement. Il est illégitime ! Nous savons qu’il est dépassé et il ne peut malheureusement rien nous amener », explique un militant de la Lucha.
 
Selon lui, Kinshasa n’organise jamais de deuil ou toute autre action de mémoire pour tous ces gens qui sont en train de mourir dans la région de Beni.
 
« Les FARDC et la MONUSCO dans leur format actuel ont échoué. C’est pourquoi, nous avons appelé à la mise en place d’une force régionale sous le leadership de la SADC avec l’appui de l’ONU pour qu’on arrive à en finir avec les massacres », souhaite ce militant.
  
Dans sa déclaration, la LUCHA parle de plus de deux mille civils congolais sauvagement tués, de centaines d’autres mutilés ou enlevés. « Des villages entiers ont été rayés de la carte par des assaillants que personne n’est toujours arrivé à nommer avec exactitude », selon la même source.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire