Beni : les artistes révoltés de la présence d’un monument amputé en plein centre-ville

0

C’est depuis 2014 que la ville de Beni dans la province du Nord-Kivu est identifiée par un monument amputé des bras et de la tête au centre-ville. En effet, c’est la statue d’Enoch Nyamwisi Muvingi érigé au rond-point du 30 juin, communément appelé rond-point Nyamwisi, le rond-point principal. Il fut l’un des leaders politiques très influent dans l’Est de la RDC, Beni et Butembo en particulier.

Pour immortaliser « Monsieur le débat » comme on l’a toujours appelé « martyr de la démocratie», un monument a été érigé en son honneur au cœur de la ville de Beni.

La grande famille des artistes de Beni se dit révoltée par la présence « permanente et ridicule» d’un monument décapité au cœur d’une ville où les innocents sont massacrés. Selon Papy Kaihura, membre de « la grande famille des artistes », une corporation qui regroupe les sculpteurs, chorégraphes, peintres, graphistes et les autres artistes, sont disposés à offrir un service gratuit pour sauver l’image de la ville.

« Franchement ce monument décapité c’est le symbole comme si à Beni on a sacrifié les gens. Ça fait très mal de voir un monument d’un très grand monsieur abandonné au centre de la ville. Nous, en tant qu’artistes, qu’on puisse nous laisser cet espace, on pourra améliorer ça même par nos propres moyens… », a déclaré cet artiste.

C’est en 2014 que le drame a eu lieu. La population s’est réveillée un matin et a constaté la démolition de la statue dont les bras et la tête amputés par des inconnus alors que la ville était sous couvre-feu, seules les forces de l’ordre et de sécurité avaient le privilège de circuler après 18 heures. Jusqu’à  aujourd’hui, personne moins encore le comité de sécurité de Beni n’a pu identifier ni les auteurs de cette destruction moins encore leurs intentions.

Manque de volonté politique ?

Les artistes de Beni qui dénoncent c’est qu’ils qualifient de manque de volonté politique, comptent apporter leur contribution pour améliorer l’image de la ville. Ils demandent l’accompagnement des autorités étatiques pour la réussite de cette œuvre. Ils veulent sensibiliser contre l’insécurité à travers les œuvres artistiques qui seront exposés le 30 juin prochain.

Il faut le dire, depuis la destruction de ce monument, les autorités n’ont jamais annoncé les travaux de réhabilitation de cet ouvrage mémorial. Vers les années 2015, la Démocratie chrétienne fédéraliste-Nyamwisi  (DCF-N), parti politique d’Enoch Nyamwisi Muvingi avait émis le vœu de réhabiliter ce monument par leurs propres moyens, mais les autorités étatiques y s’étaient opposé.

Alors que ces derniers étaient déterminés à réaliser ces travaux, certains ont été  interpellés par la police sur ordre de la mairie de Beni et les bâches exposées lors du déroulement des travaux déchirés et emportés par les forces de l’ordre.

La destruction de ce monument est intervenue quelques jours seulement après celle du monument « Joseph Kabila » au quartier Malepe. Il était détruit par la population en colère qui manifestait contre un nouveau massacre des civils par les rebelles présumés ADF à Kasinga et Munzambaye aux quartiers Paida et Boikene. Là, les supposés auteurs étaient arrêtés et seraient encore en prison jusqu’à ces jours.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire