Beni: Leila Zerrougui profite de sa tournée à l’Est pour s’entretenir avec la population

0

Au cours de sa tournée dans l’Est de la République Démocratique du Congo, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC et responsable de la mission des nations unies en RDC (MONUSCO), Leila Zerrougui, s’est entretenue ce vendredi 13 avril 2018 à Beni avec les différentes couches et structures de la population de la ville sur des questions politiques, sociales et sécuritaire.

Lors de sa première visite dans le Nord-Kivu depuis sa prise de fonctions en février dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC a tenu à s’entretenir à la mairie de Beni avec les autorités locales mais aussi la société civile et les forces vives de la ville afin de déterminer « Qu’est-ce qu’on fait ensemble, et comment on peut faire mieux, comment on peut renforcer la collaboration pour justement protéger les populations » de cette région dont la « situation sécuritaire est difficile ».

D’autant que la société civile et les forces vives de la ville lui ont présenté un tableau sombre mais véridique sur les massacres et l’insécurité à Beni caractérisées par des milliers de victimes occasionnées par des présumés ADF.

Profitant aussi de cette occasion, des militants du mouvement « Lutte pour le Changement » (Lucha, en sigle), qui participait aussi à cet échange, ont remis un mémorandum à la responsable de la MONUSCO pour réclamer davantage d’implication de la communauté internationale dans la situation sécuritaire et politique de la RDC afin de mettre fin aux massacres de cette population compte tenu de son nouveau mandat visant à protéger les civils et éradiquer et neutraliser les groupes armés de la région.

Quelques-uns d’entre eux étaient même venus avec des calicots pour faire passer leur message : « Rendez justice aux victimes des massacres », « la violence et la haine sont les avantages des cœurs faibles,…» pouvait-on lire comme inscription.

Militants de Lucha venus avec des calicots pour faire passer leur message à Mme Leila Zerrougui. (© mediacongo.net)

A Beni, Madame Leila Zerrougui a aussi appelé la classe politique congolaise à trouver un minimum de consensus pour avoir des élections inclusives telles que prévues par le calendrier électoral.

Voulant rassurer les craintes de la société civile, qui redoute une guerre civile en cas d’absence d’élections crédibles et apaisées, la Représentante spéciale de l’ONU, a d’abord souligné que le rôle de la MONUSCO « dans le cadre des élections, c’est de jouer à la facilitation » mais, malgré tout, les Nations unies s’engageaient à la sécurisation des élections en RDC.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire