Beni : le déplacement des populations à Mamove a fortement influencé la participation aux dernières élections (Société civile)

0

La société civile de la localité de Mamove dans le secteur de Beni-Mbau dénonce et déplore le faible taux de participation aux législatives nationales et provinciales tenues le 31 mars dernier dans cette partie du territoire de Beni.

Elle met cela au compte du déplacement massif des centaines d’habitants vers la province voisine de l’Ituri après la dernière attaque rebelle des ADF, il y a de cela quelques semaines.

C’est le président de cette structure citoyenne qui l’a fait savoir ce mardi 2 Avril courant au cours d’une interview exclusive accordée à Laprunellerdc.info.

L’insécurité a paralysée les activités socio-économiques à Mamove et a abrogé les rêves de la population locale afin de décrocher deux sièges pour ces scrutins, a ajouté Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove.

Il révèle par ailleurs que sur les plus de 14 milles habitants, seule une centaine a pu se rendre aux urnes le dimanche dernier.

« Nous comptons au moins 14.000 habitants mais seulement plus ou moins 150 personnes ont élu leurs dirigeants. C’est à cause de l’insécurité créée par l’ADF en brulant les maisons et pillant des biens des paisibles citoyens. La grande partie de la population de Mamove est en déplacement vers la province de l’Ituri et les ADF ne sont pas loin de nous. Nous aurions dû avoir deux députés. Nous n’avons pas eu d’intérêts de voter après le 30 décembre. Nous interpellons le Gouvernement Congolais de prendre ses responsabilités en mains car rien ne reste à Mamove. Nous sommes dépourvus de tout, rien n’a été amélioré. Les gens ne vont pas à l’école, le marché est timidement ouvert à cause de la part des exactions des rebelles Adf » explique Kinos Katuo.

Pour rappel, les élections législatives nationales et provinciales ont finalement eu lieu dans région de Beni (Ville et territoire) , la ville de Butembo au Nord-Kivu et dans le territoire de Yumbi en province de Maindombe après le report de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour raison d’Ebola et d’insécurité.  Mais plusieurs raisons de Beni restent en proie à l’insécurité et plusieurs habitants n’ont pas eu accès dans les bureaux de vote car n’ayant plus leurs cartes d’électeurs. Des cartes perdues dans leurs déplacements.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire