Beni : des rebelles ougandais des ADF condamnés jusqu’à la peine de mort

0

La cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu, siégeant en chambre foraine à Beni a condamné, mercredi 10 janvier, des rebelles ougandais des ADF et leurs collaborateurs à des peines qui varient entre deux ans de servitude pénale à la peine de mort. La peine la plus lourde, la peine de mort, a été infligée au  seigneur de guerre David Mbusa Maranata, chef du mouvement Maï-Maï Corps du Christ.

Ce mouvement avait occupé le Mont Carmel dans la ville de Butembo et le mont Sehe à Kabasha, dans le territoire de Beni.

Quant au deuxième au prévenu Oscar Lusenge alias Tango-Tango, il a été condamné à la prison à vie.

Pour sa part, Kasereka Lucien Faustin, un ancien combattant ADF qui s’est démobilisé volontairement est déchargé des accusations qui pesaient sur lui.

Il était poursuivi pour participation à un mouvement insurrectionnel et association des malfaiteurs. Il a été kidnappé en 2004 par le Commandant ADF Braider.

Kaserela a été déchargé des poursuites afin «d’encourager les autres qui traînent les pieds en brousse à lui emboîter le pas», a indiqué le président de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu, le Colonel Ntshayikolo Esosa.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire