Beni : David Gressly salue la mémoire des 7 casques bleus tombés lors des combats contre les ADF

0

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en charge des opérations dans l’Est, David Gressly, a salué la mémoire des sept Casques bleus tués l’année dernière, dans des opérations de lutte contre les rebelles ougandais des ADF. Il a rendu hommage à ces soldats onusiens, vendredi 31 mai à Beni au Nord-Kivu, en marge de la Journée internationale des Casques bleus célébrée le 29 mai de chaque année.

« Ici à Beni, sept casques bleus sont morts l’année dernière dans la lutte contre les ADF sous le drapeau des Nations Unies. Le Soldat Chitete et six autres soldats de la paix ont été tués au cours de l’opération Usalama en novembre dernier qui s’est avérée crucial pour repousser les ADF loin de Beni », a rappelé David Gressly.

Selon lui, les combats contre les rebelles ougandais des ADF ont permis à la ville de Beni d’être suffisamment sécurisée « pour que les activités de la riposte contre Ebola puissent continuer. »

« Aujourd’hui la maladie à virus Ebola constitue une grande menace mais reste sous contrôle dans la région de Beni, grâce au courage et au sacrifice de tous les soldats de la paix impliqués dans cette opération ainsi qu’avec la collaboration et les efforts des communautés de Beni », a indiqué David Gressly.

La cérémonie d’hommages à ces Casques bleus s’est déroulée au stade Mabakanga du quartier Boikene, en présence de plusieurs responsables tant civils que militaires de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), les responsables des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), ainsi que les autorités locales.

En 71 ans, 3 800 Casques bleus tués

Plus de 3 800 Casques bleus ont perdu la vie en servant sous le drapeau des Nations unies depuis 1948, dont 98 hommes et femmes en 2018. Le chef de bureau intérimaire de la MONUSCO, Léopold Gnonke, a fourni ces statistiques, vendredi 31 mai à Kananga (Kasaï-Central), lors de la célébration de la Journée Internationale des Casques bleus.

Dans son Discours, Léopold Gnonke a souligné l’accompagnement du Comité consultatif de Résolution des conflits coutumiers. Un accompagnement estimé à environ 100 000 USD.

Ce comité a aussi mis en place et la formation des membres des comités locaux de protection, plusieurs initiatives pour le dialogue intercommunautaire, des projets de réduction des violences communautaires qui accompagnent le programme DDR des ex-miliciens et qui a permis par exemple la réhabilitation de la maison communale de Nganza.

Sur la liste se trouvent aussi des mécanismes d’alerte et autres actions en faveur du retrait des enfants des milices et de leur réinsertion sociale. Il y a aussi des actions en matière de droits de l’homme, des sensibilisations et des formations pour renforcer les capacités des formations locales en vue de la continuité des actions de la MONUSCO après son départ.

Dans sa réaction, le vice-gouverneur, Ambroise Kamukuny, a salué les interventions des Nations unies qui ont permis le retour et le maintien de la paix ainsi que la protection des civils en province.

Il a aussi indiqué que la province a toujours une pensée pieuse pour les deux experts des Nations unies, tombés sur le champ d’honneur.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire