Beni: 9 morts au cours d’attaques de présumés ADF

0

Au moins 9 personnes sont mortes au cours de différentes attaques des présumés ADF et d’affrontements avec les militaires des forces armées de la RDC. Trois maisons d’habitation ont été incendiées et deux autres pillées par les assaillants, rapporte la société civile du territoire de Beni.

La première  attaque est survenue ce lundi 26 novembre 2018 sur la route Mbau-Kamango, aux environs de 10 heures, où deux personnes sont tombées dans une embuscade des présumés ADF alors qu’elles roulaient sur une moto.

Dans la soirée, aux environs de 18h, les assaillants ont fait une incursion dans la commune rurale d’Oicha, précisément au quartier Masosi dans la cellule Muvingi derrière le bureau administratif du territoire de Beni, où ils ont opéré pendant environ 45 minutes,  avant que les militaires Fardc ne ripostent à cette nouvelle attaque et que ces assaillants ne prennent la fuite.

Néanmoins, ils sont à nouveau revenus autour de 23 heures pour tenter une nouvelle incursion à Kyavisiki, avant que les militaires ne les repoussent  puis neutralisent un rebelle, indique Janvier Kasahiryo, premier secrétaire rapporteur de la société civile en territoire de Beni.

«Les rebelles présumés ADF ont d’abord tué deux jeunes sur la route Mbau-Kamango, et à partir de là, ils ont commencé à s’infiltrer au sein de la population dans la  commune rurale d’Oicha. Ils ont pris en otage deux autres jeunes et, à 18 heures,  ont fait incursion à Oicha. Après 45 minutes de tirs de balles, il y’a eu accalmie. Ils ont repris les attaques à 23 heures jusque 2 heures du matin de ce mardi 27 novembre. Ils ont voulu arriver au centre mais on a réussi à les repousser. Nous avons enregistré un bilan de 6 morts dont une femme et deux autres tués la journée sur la route Mbau-Kamango. Ce qui fait 8 morts, en plus d’ un ADF tué. Cela donne donc un total de 9 morts enregistrés au cours de ces attaques… » a expliqué  Janvier Kasahiryo de la société civile.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire