Belgique: deux hommes « neutralisés » dans une gare de Bruxelles après une explosion

0

A Bruxelles, la Gare centrale, la Grand Place et les stations de métro environnantes ont été évacuées ce mardi en début de soirée suite à des bruits d’explosions et de tirs entendus à proximité. Un individu suspecté de porter une ceinture d’explosifs a été abattu et son complice aurait été bléssés par des militaires a annoncé le parquet. Le quartier a été bouclé mais la situation serait sous contrôle.

Une explosion apparemment criminelle a eu lieu, mardi 20 juin, peu avant 21 heures, dans la gare Centrale de Bruxelles. Quelques heures plus tard, le porte-parole du parquet fédéral a affirmé que cet incident, qui n’a pas fait de victime, est considéré comme « une attaque terroriste ».

Les assaillants ont été « neutralisé » par des militaires présents sur les lieux. Le parquet a précisé ne disposer d’aucun élement sur son identité à ce stade et s’est refusé à « commenter des rumeurs ».

A la suite de l’explosion, un mouvement de panique s’est emparé de la foule dans la Gare centrale, l’une des plus importantes de la ville, et sur les voies, avait relayé l’agence Belga. La gare a ensuite été évacuée et le trafic ferroviaire interrompu.

Belgique: deux hommes « neutralisés » dans une gare de Bruxelles après une explosion

Le quartier de la Gare centrale, avec la Grande-Place toute proche, a été évacué et bouclé. (© RTBF)

Selon des médias locaux, la Grand-Place de la capitale belge a, elle aussi, été évacuée et un périmètre de sécurité mis en place autour de la gare.

Le parquet fédéral belge qualifie les faits « d’attaque terroriste »

Eric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral. (© Laurie Dieffembacq/Belga)

Le porte-parole du parquet fédéral Eric Van der Sypt a fait une courte déclaration ce mardi soir au sujet des faits qui se sont déroulés Gare centrale : « Un homme a été abattu à 20h38. On ne sait si cet homme est mort ou vif. Le parquet qualifie les faits d’attaque terroriste. Il n’y aura pas d’autres commentaire. »

Le niveau 3 de la menace reste inchangé après l’explosion qui a eu lieu mardi soir à la Gare centrale de Bruxelles, a confirmé dans la soirée l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM), selon le Centre de crise du SPF Intérieur.

« L’OCAM confirme le niveau 3 », a tweeté le Centre de crise vers 22h30.

Le niveau 3 est d’application depuis novembre 2015 en Belgique et signifie qu’un « attentat est possible et vraisemblable ».

Les attaques des kamikazes de Bruxelles, le 22 mars 2016, revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI), ont fait 32 morts et plus de 320 blessés. La capitale belge a aussi été le point de départ des commandos islamistes qui ont frappé à Paris le 13 novembre 2015.

Le premier ministre, Charles Michel, a appelé sur Twitter ses compatriotes à suivre les consignes des autorités. Il a convoqué une réunion de crise de son gouvernement.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire