Basketball : les débutants africains en NBA

0

Depuis quelques années, le contingent des joueurs d’origine africaine en NBA ne cesse de s’accroître. Cette année encore, plusieurs équipes du championnat nord-américain ont pris l’option de recruter « drafter » des Africains.

Voici le portrait de quatre nouveaux joueurs africains d’origine qui vont fouler les parquets de la NBA et dont la vie financière va totalement changer. Paradoxalement, aucun de ces joueurs n’a choisi de jouer pour son pays d’origine. Tous évoluent sous les couleurs de l’équipe nationale de leur pays d’adoption.

Isaac Bonga, l’ailier de la RDC

Choisi par les Lakers en 39e position de la dernière sélection (Draft), l’arrivée de l’ailier Isaac Bonga a été officiellement annoncée par Los Angeles. Et preuve que la franchise compte sur le jeune Allemand de 18 ans, elle lui a offert un contrat de 2,4 millions de dollars sur deux ans, pleinement garanti. Mesurant 2 m 06 et avec une solide envergure, Isaac Bonga est annoncé avec des capacités de créateur rares pour sa taille. Est-il par contre assez rapide et assez adroit pour s’imposer en NBA ? C’est moins sûr. Cette saison, il tournait à 6.0 points (42% de réussite dont 34% de loin), 3.1 rebonds et 2.3 passes aux Francfort Skyliners, en Allemagne.

Elie Okobo, le meneur originaire de la RDC

Élie Okobo est né le 23 octobre 1997, à Bordeaux, en France. Il évolue au poste de meneur. Drafté en 31e position par l’équipe de Phoenix, le Congolais d’origine n’a pas tardé à faire apprécier son talent. Après seulement sept matchs en NBA, il s’est vu offrir une place de titulaire par son coach. Saisissant cette opportunité, il a montré des choses intéressantes malgré de la maladresse. Elie Okobo sera l’un des jeunes qu’il faudra suivre cette année avec une attention particulière.

Hamidou Diallo, l’arrière de la Guinée

Hamidou Diallo, né le 31 juillet 1998 dans l’arrondissement du Queens, à New York, de parents guinéens, est un joueur évoluant au poste d’arrière. Comme quasiment tous les prospects qui jouent pour Kentucky, il était perçu comme un candidat à un pick du premier tour à sa sortie du lycée. Le jeune homme a finalement été pioché au second tour par les Brooklyn Nets (45e choix). Mais ce n’est pas dans sa ville natale qu’il a découvert la NBA. L’arrière a été recruté par Oklahoma City. Temps de jeu : seize minutes et six points par match.

Antetokoúnmpo, le Nigeria en force

Kóstas Ndubuísi Antetokoúnmpo, né le 20 novembre 1997 à Athènes, en Grèce, de parents nigérians, est un joueur évoluant au poste d’ailier fort. Ce dernier n’est autre que le petit frère de Giannis Antetokoúnmpo, joueur star de Milwaukee. Chez les Antetokoúnmpo, le talent, c’est de famille puisqu’ils sont trois frères évoluant dorénavant en NBA.

Sélectionné en 60e et dernière position par Dallas lors de la dernière draft, Kostas Antetokounmpo a réalisé son rêve : il va jouer en NBA. Il attend avec impatience son heure, bien déterminé à marquer la Ligue de son empreinte. Dernier choix de Draft ou pas, pour lui, seule la vérité du terrain compte. 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire