Bas-Uélé : l’insécurité empêche le début de l’enrôlement dans plusieurs localités

0

L’opération d’enrôlement n’a pas encore débuté dans plusieurs localités du territoire d’Ango, deux mois après son lancement dans la province du Bas-Uélé. L’administrateur du territoire, Dieudonné Badele, explique que cette situation est due à l’insécurité causée par des présumés combattants de l’armée de résistance du seigneur (LRA).

Selon Dieudonné Badele, une dizaine de localités sont victimes de l’activisme des groupes armés et les habitent ne se sont pas encore enrôlés. Il cite notamment :

  • Kpokpo
  • Ebale
  • Makoyo
  • Lumu
  • Ilo
  • Damana
  • Bangu

  • Ces localités attendent toujours le déploiement des kits électoraux et des agents de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Dieudonné Badele précise que chaque semaine, le territoire enregistre des attaques armées assorties des pillages et de Kidnapping.  Il évoque également la traversée massive des refugiés centrafricains parmi lesquels des hommes armés.

Face à cette insécurité, tous les kits électoraux destinés à ces localités et les agents de la CENI sont restés à Digba centre, une localité voisine. C’est dans ce village qu’est basée une compagnie des Forces armées de la RDC.

Pour sa part, le gouverneur de province, Armand Kasumbu, déclare que les pourparlers avec les autorités militaires sont en cours pour un éventuel soutien des FARDC à la police.

Il promet de solliciter une prolongation des opérations d’enrôlement dans sa province, surtout pour les territoires à problème.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire