Banque : la FIBANK reprise par AFRILAND

0

Après dix-huit mois de mise sous tutelle administrative, la First International Bank (FIBANK) vient d’être dissoute par la Banque centrale du Congo (BCC). L’annonce officielle est intervenue le week-end. Dès ce lundi, les activités pourront reprendre mais sous la direction d’AFRILAND FIRST BANK/RDC qui en a pris le total contrôle.

Dans un communiqué publié le week-end, la BCC a confirmé la reprise de toutes les activités de la FIBANK par AFRILAND. Une preuve de plus d’une situation volatile actuellement dans le secteur bancaire et Banque : la FIBANK reprise par AFRILANDfinancier congolais. En effet, la FIBANK est gérée depuis décembre 2015 par un comité provisoire nommé par la BCC. Dirigé par Alphonse Guy Ramazani, ce comité a reçu de l’autorité monétaire la double mission d’assurer une bonne gestion courante et d’élaborer un plan de redressement de l’établissement bancaire. Dès lors, son sort dépendait de l’évolution des efforts de redressement de la banque. En décidant de cette mise sous tutelle, la BCC a tenu à mettre la FIBANK à l’abri en cas de choc. Cette banque, a-t-elle soutenu à l’époque, n’avait plus Banque : la FIBANK reprise par AFRILANDsuffisamment de fonds propres. Entretemps, une autre banque l’a rejoint dans ce régime particulier instauré par la BCC. Il s’agit de la BIAC. Aujourd’hui, la banque reste sous la gestion administrative d’un comité provisoire porté à sa tête par l’autorité monétaire. Le regard est donc fixé sur la BIAC visé aussi par un possible rachat. L’affaire continue de diviser la BCC et les actionnaires de la BIAC.

À la fin de l’année 2016, deux des vingt banques opérant en RDC étaient sous le contrôle de la BCC. La mesure s’était étendue également vers le secteur de la micro-finance avec la mise sous gestion administrative de plusieurs coopératives dont certaines parmi les plus importantes de l’est du pays.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : le siège de la FIBANK Photo 2 : le gouverneur de la BCC, Déogratias Mutombo

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire