Bandundu : 5 personnes interpelées et des armes récupérées après un bouclage de la police

0

Cinq personnes suspectes ont été interpelées et 5 armes, 4 de marque Ak 47 avec minutions et une de marque Galelé avec munition ont été récupérées, après le bouclage de la police nationale congolaise (PNC ) effectué dans la nuit du mardi au mercredi 28 novembre 2018 au camp Onatra, au quartier Ngamilele de la commune de Mayoyo.

L’objectif visé par cette opération, qui a débuté vers 2 heures du matin sur l’ordre du commissaire provincial de la police le Général Kamana Kanold, était de démanteler différents réseaux des personnes détenant illégalement des armes pour causer l’insécurité dans la ville.

« Cela a fait plus de 3 semaines que nous avons des crimes ou des vols à mains armées, la police et les FARDC se sont donc réuni pour faire ce premier bouclage dans le camp Onatra et tout porteur d’armes, et d’autres effets militaires non signalés à l’unité, ont été arrêtés.

C’est ainsi que nous les avons déféré directement à l’auditorat militaire pour qu’ils soient entendus et qu’ils puissent se justifier de cette détention illégale d’armes de guerre », rapporte le Général Kamana Kanold.

A noter que cette première opération de bouclage de la police répond à la demande expresse de la population de la ville de Bandundu, de suite de l’émergence de l’insécurité. On se souviendra qu’au début du mois de novembre, un cas de vol à main armée a été perpétré par des personnes non encore identifiées dans une parcelle de la commune de Disasi.

« Je suis vraiment dans la joie de voir la police faire ce bouclage. Nous espérons que la sécurité va revenir dans la ville de Bandundu. Ce pour quoi nous félicitons la police et nous le demandons de faire encore plus que cette activité ça sera une bonne chose », lance une personne interrogée à ce sujet.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire