Bande dessinée : démarrage des activités du festival Bilili BD

0

La deuxième édition du festival international de la bande dessinée du Congo (Bilili BD) s’est ouverte le 5 décembre, à l’Institut français du Congo (IFC), par une conférence de presse au cours de laquelle la programmation et les auteurs invités ont été présentés au public.

Bande dessinée : démarrage des activités du festival Bilili BDLa rencontre avec la presse a été animée conjointement par Marie Audigier, directrice déléguée de l’institut, Elyon’s, co- organisatrice du festival Bilili BD et les auteurs invités, venus de France, du Maroc et de la République du Congo. Il s’agit notamment d’Afif Khaled, Reine Dibussi, Mehdi Zouak et Massein Mbongolo.  

Cette deuxième édition a pour objectifs de valoriser les auteurs congolais et internationaux, construire des ponts entre le public et les auteurs, aller à la rencontre du jeune public avec les activités ludiques autour de la bande dessinée et contribuer à réconcilier les adultes à consommer les supports littéraires souvent rangés à tort dans la littérature pour la petite enfance.

Le festival se tient du 5 au 9 décembre et porte sur une série de rencontres Sud-Sud (entraide et communication entre les auteurs du sud de l’Europe-Maghreb vers le sud du Sahara Afrique noire). 

Au programme : mardi  matin, ouverture du festival, conférence de presse. L’après- midi, jeu-vidéo Naruto ninja storm 4, conférence débat. Le soir, vernissage exposition.  Mercredi 5 décembre de 10 h à 12 h, dans la salle Cyber à l’IFC, atelier de formation de master class. De 13h 30 à 14 h 30 dans le hall, jeux- vidéo street fighter V. La conférence débat, création et collaboration sud -sud se dérouleront à 15 h, tandis que la rencontre auteurs, dédicaces ouvrages se tiendront à 17 h.

Le 6 décembre en matinée, master class, après-midi, jeu-vidéo Mortal kombat, conférence débat.  Le soir, rencontre auteurs, dédicaces ouvrages. La journée du vendredi à 10 h, master class. De 13 h 30 à 14 h 30, jeu- vidéo Tekken VII, à 15 h, conférence débat, création et métiers de l’image. De 17 h à 19 h, rencontres auteurs, dédicaces ouvrages.  A 19 h, concert dessiné.

Samedi matin, foire aux projets, de 11h à 15 h, concours et remise de prix en jeu-vidéo, au cosplay et en bande dessinée.  La Fnac recompensera egalement le meilleur en jeu vidéo. Pour ce qui est du cosplay, il consiste à  se déguiser en personnage de bande dessinée ou de dessin animé, la co-organisatrice invite le public à venir nombreux et emmèner chacun un costume du déguisement selon son choix.  La clôture  interviendra à 17 h, et sera suivie d’une projection : « La jeune fille sans mains ».

Cette programmation permet aux passionnés et curieux de mieux comprendre la complexité du fonctionnement d’un auteur de BD en Afrique, ses défis, ses armes, ses combats et ses réussites.

Elyon’s se réjoui du nombre des participants à cette deuxième édition. « Cette année, le festival monte en puissance par rapport à la première édition où il n’y avait que dix participants. Cette année, on en a vingt-cinq », a-t-elle indiqué.

L’entrée au festival est gratuite.

Légendes et crédits photo : 

Les organisateurs du festival lors de la conférence de presse

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire