Baccalauréat technique : 4 982 candidats passent les épreuves pratiques

0

Le ministre de l’Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, a visité le 15 mai, quelques centres d’examen  de Brazzaville.

La descente du ministre dans certains centres d’examen avait pour objectif de se rendre compte du bon déroulement des épreuves pratiques. Les candidats, 4 982 au total sur l’ensemble du territoire national, sont répartis dans vingt centres. Brazzaville compte un effectif de 1 720 candidats pour quatre centres.  

L’examen se déroulera pendant trois jours, selon les séries industrielle, commerciale et agricole.

Au lycée d’enseignement professionnel agricole Amilcar-Cabral, situé à 17 km de Brazzaville, le ministre est allé s’enquérir des épreuves pratiques dans les domaines de la production végétale, la production santé animale, l’utilisation des machines agricoles ainsi que de la transformation agroalimentaire.  

Les candidats de la spécialité production végétale série R1 sont répartis en ateliers de défense des cultures, d’arboricultures et de fabrication du fumier artificiel ainsi que celui de la confection des planches et enfouissement de la matière organique.

La série R4 est composée de trente candidats dispatchés dans trois ateliers : l’atelier de moteur diesel, électricité auto et l’atelier d’utilisation des machines agricoles.

L’examinateur de l’atelier moteur diesel, Zozère Nkondia, a indiqué que l’exercice donné aux candidats consiste à mettre la machine en marche après avoir détecté les pannes créées en vingt minutes.

En production santé animale, série R3, Mercia Batsimba a passé son examen pratique sur les différentes étapes d’incision et de suture d’un animal. « Je ne suis pas stressé pour ces épreuves pratiques. Je me sens à l’aise, parce que j’ai suivi régulièrement mes cours pendant toute l’année scolaire afin d’être évalué par les examinateurs », a-t-il dit.     

 Notons que les épreuves de la première journée des séries industrielle et commerciale ont été lancées par le directeur de cabinet du ministre, Jean Ngakosso. L’examen a porté sur le dessin et le bureau de méthode pour les candidats de la série E, spécialisés dans le bâtiment, et le dessin pour les séries industrielles F1, F2 et F4. Les deux derniers jours seront consacrés aux épreuves pratiques de technologie et en atelier pour les séries E. Les F2 sur les mesures théoriques et pratiques, tandis que les F3 sur le dessin. La série G1, sur la dactylographie jusqu’à samedi.

La descente du ministre a été effectuée avec la bonne compagnie du directeur des Examens et concours techniques et professionnels, Joseph Moukila ; du président des jurys des examens, Gabriel Kissita ; des membres du cabinet et bien d’autres.    

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Le ministre en visite à l’atelier de production santé animale (Adiac)

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire