Avec un PIB de $2,597 milliards en 2017, l’Inde ravit à la France le rang de 6ème puissance économique mondiale

0

En 2017, l’Inde a ravi à la France sa sixième place au classement des pays par produit intérieur brut, selon la Banque mondiale. Un dépassement qui souligne la rapidité des évolutions économiques : il y a moins de dix ans, le PIB indien représentait la moitié de la France.

Le PIB de la puissance économique émergente a atteint 2,597 milliards de dollars en 2017, tandis que celui de la France s’est élevé à 2,582 milliards, ce qui place désormais l’Hexagone au septième rang mondial.

L’essor de l’économie indienne est essentiellement porté par une forte consommation intérieure et une ambitieuse réforme fiscale. Ses atouts sont essentiellement son « énergie bon marché » et « la révolution digitale de son économie », rapporte le journal Les Echos le 9 juillet.

Alors que les Etats-Unis sont en tête avec 19,390 milliards de dollars, talonnés par la Chine à 12,237 milliards, c’est l’Inde qui aurait enregistré la plus forte croissance économique parmi le G20 pendant la période 2014-2016, d’après l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), sa croissance moyenne annuelle s’établissant à 7,5%.

L’ascension de l’Inde ne devrait pas s’arrêter là. Le PIB du deuxième pays le plus peuplé du monde devrait dépasser prochainement celui du Royaume-Uni (2 622 milliards de dollars en 2017), grâce notamment à la forte croissance économique attendue dans les années à venir (7,4% en 2018 et 7,8% en 2019, selon les prévisions du FMI).

La chine en tête et l’Inde 3ème au environ de 2030

Une étude du Centre for Economics and Business Research, un cabinet de conseil londonien, a prédit en décembre 2017 que l’Inde supplanterait le Royaume-Uni et la France pour devenir la cinquième économie mondiale dès 2018, avant de grimper au rang de 3è puissance économique en 2032. Et ce n’est pas fini. Selon certaines anticipations, la France pourrait être rétrogradée au neuvième rang mondial d’ici seulement une quinzaine d’années. Et en 2050, elle ne fera plus partie du top 10 mondial, selon le cabinet PwC.

Le classement de la Banque mondiale a par ailleurs, fait ressortir que les États-Unis conservent le rang de première puissance économique mondiale devançant de loin, la Chine, deuxième. Le PIB américain s’est établi en 2017 à 19 391 milliards, alors que celui de son concurrent chinois a atteint 12 238 milliards. Le Japon arrive en 3è position, devant l’Allemagne (4e) et le Royaume-Uni (5e).

Un indicateur parmi d’autres

Toutefois, si le calcul du produit intérieur brut donne une idée fidèle de l’activité économique d’un pays et de son influence sur l’économie mondiale, avec ses 1,324 milliard d’habitants, l’Inde ne peut prétendre avoir rejoint la richesse française et surtout son niveau de vie. Le produit par habitant n’y culmine encore qu’à 7055,6 dollars annuels, contre 42.778,9 dollars en France. Un écart certes vertigineux, pourtant la France n’a pas particulièrement à s’enorgueillir de cette statistique: elle se situe au 28ème rang, loin derrière de nombreux micro-États et pétromonarchies, et juste devant l’Italie (39.817,2$) et l’Espagne (38.090,9$).

L’indice de Développement Humain (IDH) va plus loin et prend en compte, en plus du PIB par habitant, l’espérance de vie et le niveau d’éducation des jeunes générations. Là encore, la différence est flagrante, la France se classe 21ème sur 188, dans le groupe des pays au développement humain «très élevé», quand l’Inde est encore au 131ème rang avec un développement «moyen».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire