Assistance : Lisungi relance les aides sociales

0

L’annonce en a été faite par Alfred Constand Kiakouama, coordonnateur du projet, lors d’une réunion tenue le 16 avril, à Pointe-Noir,e avec les membres des comités communautaires de ciblage.

La population ponténégrine a été informée sur la reprise, d’ici au 20 avril, du paiement d’allocations allouées aux ménages vulnérables, dans le cadre du projet Lisungi, interrompu en 2016 par manque de financement de l’État.  Grâce à la dextérité du gouvernement et de ses partenaires, le projet sera relancé à la plus grande satisfaction des ménages.

Pour cette nouvelle phase de paiement, plusieurs mesures ont été  prises afin de bannir les erreurs du passé qui ont notamment permis à certaines familles prétendues pauvres et n’obéissant pas aux critères d’éligibilité d’être sélectionnées. Le deuxième arrondissement Mvoumvou, qui fait partie des sept zones pilotes a, par exemple, vu le nombre des ménages réduit de deux cent cinquante-quatre  à cent quatre-vingt-dix-huit après une opération de toilettage.

Pendant cette réunion, Alfred Constant Kiakouama a édifié les participants sur les nouvelles mesures et les dispositions qui ont été prisespour lutter contre la corruption et la fraude. Parmi celles-ci, l’on note la révision des listes des ménages, la mise en place d’un mécanisme permettant aux ménages non inscrits à Lisungi de se faire enregistrer dans les circonscriptions d’actions sociales.

 Lisungi est un projet cofinancé par le gouvernement congolais, la Banque mondiale, l’Agence française de développement et l’Unicef. Ce projet vise à promouvoir le bien-être des familles pauvres à travers des transferts monétaires. D’ici à 2019, il va s’étendre en prenant en compte des réfugiés en terre congolaise.

Cette activité s’est déroulée en présence de Marie Thérèse Loemba, directrice départementale des Affaires sociales à Pointe-Noire, et César Kibangui, chef des circonscriptions d’actions sociales.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants/ Crédit photo Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire