Assistance : Edith Vérone Dibas-Franck fait un don de vivres aux veuves et orphelins de Tchiamba-Nzassi

0

La présidente de la Fondation pour orphelins et personnes démunies (Foped) a posé son acte, le 23 jun, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin.

 

 

 

Edith Vérone Dibas-Franck a accordé une attention particulière à la situation des veuves et des orphelins vivant dans la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi, en leur distribuant des vivres et kits de toilette. Aujourd’hui, de nombreuses veuves continuent à subir des supplices à la suite de la mort de leurs maris, a-t-elle indiqué, soulignant qu’il n’est pas rare de voir dans la société congolaise une veuve se faire expulser ou être privée des biens de son époux.

La Foped qui lutte pour des personnes démunies a profité de cette journée pour dénoncer tout le mal infligé au couple veuve-orphelin. Cette association a permis à cette couche vulnérable de retrouver le goût de vivre à travers la journée célébrée dans une ambiance bon enfant avec à la clé une donation de vivres et de kits de toilette.

Pendant cette journée, Viviane Sylvie Tchignoumba-Mouandza, premier président de la Cour d’appel de Pointe-Noire, a instruit ces femmes sur les dispositions juridiques contenues dans le code de la famille congolais et leurs droits mais également sur plusieurs sujets de droits qui naissent du veuvage, notamment sur l’héritage, le capital décès, la pension, le droit d’usufruit, le maintien sur le lieu conjugal,  le deuil et bien d’autres.

Pour la présidente de la Foped,  la situation des veuves est souvent plus que désastreuse car, nombreuses d’entre elles sont discriminées, déshéritées, accusées de sorcellerie, expulsées du domicile conjugal ou encore mariées de force à un autre membre de la famille.D’après elle, le drame silencieux que vivent ces veuves est devenu grandissant avec le poids de la tradition qui continue de les maintenir dans des situations lamentables. « La situation des veuves est beaucoup plus désastreuse. Nous notons, par exemple, dans la communauté Indou en Inde, que quarante-deux millions de veuves n’ont pas le droit de se remarier, le statut social leur vaut d’être exclues et déconsidérées. Au Congo, les exemples sont nombreux d’autant plus que les mêmes causes produisent les mêmes effets », a déclaré la présidente de la Foped.

Au regard de ce tableau sombre, Camille Francis Tathy, administrateur-maire de la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi, a interpelé tous les citoyens de sa localité à consentir beancoup d’efforts pour assurer la promotion et la protection des droits de la femme, particulièrement ceux de la veuve et des orphelins. « Cette stuation doit nous interpeller, dans nos familles, quartiers et villages. Il nous appartient d’amplifier au quotidien la solidarité à l’égard des couches vulnérables », a-t-il dit.   

Célébrée le 23 juin, la journée internationale de la veuve et de l’orphelin a pour objectif de sensibiliser l’opinion mondiale et d’obtenir une meilleure défense des droits de veuves. Elle a été instituée par une résolution adoptée par consensus lors de l’Assemblée générale des Nations unies en 2010. La Foped,  par son élan de cœur, a manifesté son désir de célébrer cette journée en compagnie des veuves et orphelins de Tchiamba-Nzassi, tout en apportant un sourire sur leur visage désemparé, leur permettre de voir la vie autrement et surtout de connaître leurs droits et de les valoir.

Notons que la Foped est une association qui a pour objectif de venir en aide aux jeunes orphelins de 3 à 17 ans et enfants de parents démunis. Ses objectifs comprennent non seulement la satisfaction des besoins essentiels vitaux mais aussi l’implication totale des membres et des partenaires sociaux, tout en étant un point de référence pour les orphelins et autres démunis, où ils peuvent trouver les ressources appropriées à leur besoin.

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

photo 1: Edith Vérone Dibas-Franck remettant les vivres aux veuves
photo 2: Une vue des veuves / crédits photos Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire