Assistance : 2 550 kits de dignité distribués aux filles et femmes déplacées du Pool

0

L’aide humanitaire a été apportée aux bénéficiaires grâce à l’initiative « Cash For Dignity », une approche innovante mise en œuvre au Congo depuis novembre 2017 par le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap) en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM). Bilan à mi-parcours d’une activité qui va se poursuivre dans les localités du département désormais accessibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

La nécessité et l’urgence d’apporter une assistance humanitaire à la population massivement déplacée du département du Pool vers les localités des départements voisins, à cause des troubles sociopolitiques et du conflit armé à l’issue du dernier scrutin présidentiel de mars 2016 au Congo, avaient conduit le Fnuap -sous financement du Fonds d’urgence de sa branche humanitaire- à la formulation d’un projet visant particulièrement à protéger et restaurer la dignité des filles adolescentes et des femmes déplacées, par la dotation des kits de dignité, d’hygiène menstruelle et corporelle.

« Je suis ravie de cette assistance. J’ai reçu un seau, un pagne que je porterai désormais, du savon pour la lessive et des serviettes hygiéniques que j’obtenais difficilement. Je vous remercie sincèrement pour cette assistance. Merci de tout cœur ! », a souligné Reine, une déplacée de Loulombo, d’après un témoignage rapporté par le Fnuap au travers de vidéos.

Dès les deux premiers mois de cette intervention, 2500 filles et femmes déplacées du Pool dans cinq localités du département voisin de la Bouenza, précisément Loutété, Yamba, Moutélé, Nkayi et Madingou, déjà récipiendaires de l’aide alimentaire du PAM, ont reçu un transfert d’argent par téléphonie mobile pour acquérir des kits de dignité dans les boutiques locales, selon leurs besoins et avec une marge de choix (couleur, taille, type d’article).

Par ailleurs, la présence continue des équipes conjointes Fnuap et PAM, pendant les distributions au niveau local, a favorisé un environnement général sensible aux besoins spécifiques des femmes en situation de déplacement, à travers des échanges informels et un dialogue avec les autorités locales et les parties prenantes.

Selon le Fnuap, ce dispositif mis en place a permis d’identifier clairement les vulnérabilités spécifiques de ces personnes, telles 31% d’adolescentes et de jeunes femmes, quarante-neuf femmes enceintes, cent soixante-dix-sept allaitantes (dont soixante-six âgées de moins de 18 ans). Ce système a également permis d’établir un réseau de partenariat avec douze boutiques locales, dont sept dirigées par une femme, capables d’offrir et de vendre des produits de qualité aux femmes.

Au regard d’énormes besoins de la population cible, et pour accroître les ressources indispensables à l’acquisition de kits supplémentaires, le Fnuap amplifie ses partenariats avec le secteur privé, à l’exemple de celui avec le Radisson Blu Hôtel à l’occasion de son dernier cocktail de Noël 2017 sur le thème « L’eau pour l’éducation et la santé des filles congolaises ». La collaboration a permis la collecte de fonds pour l’acquisition d’une cinquantaine de kits additionnels destinés aux plus démunies des adolescentes et filles parturientes de l’hôpital de Base de Kinkala, chef-lieu du département du Pool.

Cependant, de très nombreuses filles et femmes déplacées, ou de retour dans ce département suite à l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités du 23 décembre 2017, n’ont pas toujours un accès facile aux commodités hygiéniques et services sociaux de base, y compris les services de santé sexuelle et reproductive.

Pour cette raison, le Fnuap préconise son appui aux formations sanitaires du Pool en santé sexuelle et reproductive et dans la prise en charge des violences fondées sur le genre, tout en poursuivant la restauration de la dignité des filles et femmes par la distribution des kits, dans le cadre du Plan de réponse humanitaire 2018 qui cible 64 086 personnes dont 40 543 femmes et filles, pour s’assurer de « ne laisser personne de côté », conformément à son mandat, parce que chacun compte. 

Légendes et crédits photo : 

1- Barbara Laurenceau, représentante du Fnuap au Congo, remettant un kit de dignité
2- Acquisition des kits de dignité dans les boutiques locales, selon les besoins et avec une marge de choix

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire