Assassinat d’un médecin à Uvira : l’appel à la grève pas suivi au Sud-Kivu

0

Pour faire pression sur les autorités à la suite du meurtre de leur collègue dans la ville d’Uvira, deux structures professionnelles des médecins du Sud-Kivu ont appelé à une grève de trois jours à partir de samedi 15 avril. Cette consigne n’a pas été suivie dans les hôpitaux visités par les reporters de Radio Okapi.

Le bureau provincial de l’ordre des médecins et le bureau exécutif provincial du syndicat national des médecins du Sud-Kivu ont lancé samedi un mot d’ordre de grève pour pousser les autorités judiciaires à accélérer l’enquête sur le meurtre de Dr Gildo Byamungu Magandju, médecin directeur de l’hôpital de la 8e CEPAC Kasenga.

Lire aussi: Uvira: le gynécologue Byamungu abattu par des hommes armés

Les deux structures ont même menacé dans un communiqué de prolonger cette grève au-delà de trois jours « au cas où les enquêtes n’aboutissent pas rapidement à dénicher les criminels » de leur collègue assassiné vendredi 14  avril à son domicile à Uvira.

La consigne n’a pourtant pas été suivie dans plusieurs hôpitaux où sont passés les reporters de Radio Okapi. A l’hôpital général de référence de Bukavu notamment, la direction affirme avoir proposé un horaire allégé durant la période des fêtes des pâques. Dans les institutions médicales privées, les médecins prestent  normalement, ont constaté les reporters.

L’exécutif provincial a pour sa part demandé aux médecins de collaborer avec les services de sécurité pour dénicher les meurtriers de Dr Gildo Byamungu.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire