Arts martiaux : maître Liyeli Bongambe apporte sa pierre à l’édifice

0

Ancien capitaine de l’équipe nationale de judo, l’athlète congolais évoluant depuis des années en France veut contribuer à faire des jeunes compétiteurs d’aujourd’hui des grands champions de demain.

Arts martiaux : maître Liyeli Bongambe apporte sa pierre à l’édificeAprès plus de dix ans d’absence au pays, maître Arnaud Liyeli Bongambe, Lobaye pour les intimes, vice-champion international de la lutte-plage, est de retour au bercail. C’est sous les acclamations de ses anciens entraineurs, coéquipiers et tant d’autres jeunes athlètes, champions en devenir, qu’il a fait son entrée au gymnase Nicole-Oba de Talangaï, choisi pour abriter une compétition de Kurash organisée par le sportif congolais de la diaspora (France) en partenariat avec la ligue de Brazzaville. Le Kurash est une discipline martiale faite des projections sans combat au sol encore appelé ‘’Judo-debout’’, les immobilisations n’étant pas de mise. Près de vingt clubs ont pris part au tournoi. Environ 200 athlètes se sont succédé sur le tatami, les judokas pour la plus part.

« La jeunesse congolaise, dans sa majorité, aime le sport. Je veux donc donner à ces jeunes athlètes l’occasion d’exprimer leurs talents ; leur apporter ma contribution pour qu’ils parviennent à défendre valablement les couleurs du Congo, à réaliser de grandes performances au plan national et international », a fait savoir maître Arnaud Liyeli Bongambe. Pour le judo, il a un agenda rempli de projets. Seulement, avec la Fédération congolaise de la discipline, rien n’est encore peaufiné de façon définitive pour passer à l’acte. Après Brazzaville, le judoka congolais de la diaspora s’est rendu à Pointe-Noire où il a échangé avec d’autres budokas en leur partageant son rêve de réunir les conditions permettant aux athlètes congolais de gagner en talent, en compétitivité et en expérience.  

Une autre carrière en vue…

Depuis les années 1995 où il a commencé le judo, maître Arnaud Liyeli Bongambe a fait ses preuves au plan national et continental par sa régularité au haut-niveau. Médaillé de bronze au tournoi international de Yaoundé à quatre reprises, plusieurs fois champion national, l’athlète avait posé ses valises en France. Il y a commencé une carrière professionnelle au Judo club Touraine puis sacré vice-champion au Challenge départemental d’Indre-et-Loire.  Les blessures l’ont empêché d’évoluer suivant le rythme souhaité. Il avait quitté les tatamis avant de revenir par la suite. « J’ai une compétition en début d’année prochaine », a-t-il indiqué.

« Mais je pense que le moment d’arrêter est arrivé. Je changerai de carrière mais toujours les arts martiaux. L’encadrement ou l’arbitrage, je verrai bien », a révélé maître Arnaud Liyeli Bongambe qui, aujourd’hui, est animé de la volonté de céder le témoin à une jeunesse bien formée, capable de relever les défis à venir.

  

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo : maitre Bongambe s’adressant aux athlètes crédit photo adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire