Arts martiaux : le Congo prend la tête du kyokushin en Afrique centrale

0

 Me Paul Mahounga a été désigné président de la discipline dans la sous-région, après avoir dirigé la présidence de la Fédération congolaise depuis plus de quatre ans.

« C’est une grande responsabilité qui m’incombe désormais. Je ferai de mon mieux pour remplir mon devoir », a indiqué Paul Mahounga, après sa désignation comme président du kyokushin dans la zone 4 (sous-région d’Afrique centrale). Le nombre de mandats à la tête de ce sport au niveau d’Afrique centrale, selon lui, dépend de la Fédération internationale dont le siège est au Japon.

Son programme d’activités prévoit, d’entrée de jeu, une séance de travail avec les présidents des fédérations nationales de cet art dans cette zone. Il proposera, ensuite, un programme d’activités dont le principal axe est l’implantation du kyokushin dans les pays d’Afrique centrale où il n’est pas encore pratiqué.

Le travail ne sera pas facile pour Paul Mahounga mais les bases, d’après lui, ont déjà été posées. Il y a deux ans, en effet, le Congo a abrité un stage international de kyokushin. Les participants étaient venus, entre autres, du Cameroun, de l’Angola, de la République démocratique du Congo. Avec ce dernier pays, la Fédération congolaise de kyokushin organise souvent des rencontres amicales.

Passation au Japon

Avant de prendre la tête du kyokushin dans la zone 4, Paul Mahounga a pris part à un stage international au Japon. Quarante pays avaient répondu à ce rendez-vous sportif de haut niveau. Une délégation du Comité olympique y était pour voir avec la Fédération internationale de cet art martial comment faire pour qu’il  devienne olympique.

Un passage de grade a, par ailleurs, été organisé et Me Paul Mahounga est passé 6e dan. « Je dois continuer à travailler pour partager mon expérience avec les jeunes », a-t-il fait savoir.

En rappel, le kyokushin est un style de karaté fondé par le maître japonais Masutatsu Oyama. Les techniques de combat reposent sur les styles plus traditionnels de karaté. Le premier dojo de cet art martial a été créé en 1953, au pays du soleil levant. Au fil des années, la discipline s’est répandue à travers le monde jusqu’à atteindre près de douze millions de pratiquants.  

Légendes et crédits photo : 

Photo : Me Paul Mahounga, à gauche, avec le président de la Fédération internationale de kyokushin

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire