Arriérés de salaires à la CENI

0

Les agents et cadres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) réclament leur argent. Ils ne sont payés depuis au moins deux mois. Le rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie leur demande d’être patients. Sur TOP CONGO FM, Jean-Pierre Kalamba promet de « négocier avec ceux qui libèrent l’argent » pour le dénouement de cette situation.

Pour lui, « ce n’est pas une nouveauté pour les anciens agents. À l’époque de Malumalu (ancien président de la CENI et déjà décédé), ils sont allés jusqu’à 8 mois ».

Pas de grève en vue

« Nous gérons les choses en toute responsabilité », assure Jean-Pierre Kalamba qui précise que cette situation arrive souvent « après les élections chez nous. Cela ne veut pas dire que [le rapporteur de la CENI n’a] pas le même problème ».

À ceux qui estiment que cela risque d’avoir un impact négatif sur le reste du processus électoral, Jean-Pierre Kalamba considère le personnel de la CENI comme « des soldats au front » qui ne peuvent « pas reculer parce qu’il n’y a pas de ration ».

De toute façon, « il n’y a que cinq élections qui restent, 3 directes et 2 indirectes. Nous n’allons pas entrés en grève », souligne-t-il.

La CENI est officiellement fin mandat depuis mi-juin 2019.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire