Aremou Mansourou : « Tout est prêt pour accueillir les délégations à Brazzaville »

0

Le président de la Confédération africaine de handball (Cahb) a salué l’engagement du Congo à respecter le cahier des charges qui lui a été imposé par l’instance africaine pour la réussite de la deuxième édition du Challenge Edith-Bongo- Ondimba.

Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C.) : Monsieur le président, après la dernière visite d’inspection,  quelle est la tendance qui se dégage  à quelques heures du coup d’envoi de la 23e CAN ?

Aremou Mansourou (A.M.) : En fait, la dernière fois quand je suis passé ici, j’avais l’occasion de rencontrer le chef du département de  tutelle  qui  m’avait rassuré. J’avais rencontré le président de la Fédération congolaise de handball  qui était plus que déterminé au-delà du constat qui a été fait il  y a dix jours.  Il m’avait promis qu’il se multiplierait en quatre pour que les conditions ou le cahier des charges de la  Cahb soit totalement respecté. C’est pourquoi je me suis permis de venir tôt. Contre toute attente, j’ai souhaité venir faire cette visite pour apprécier le niveau des préparatifs. J’avoue qu’avec mon équipe, nous sommes exceptionnellement très contents de ce que nous observons. Une mobilisation très forte autour du président, une équipe est très dynamique et puis les travaux évoluent très très bien. Nous avons encore 48 h pour apporter éventuellement des corrections idoines. Je crois que tout est enfin prêt pour accueillir les délégations ici au Congo. Il reviendra aux délégations de satisfaire à leur engagement en nous produisant  le spectacle franc qu’on attend d’eux pour rendre la fête belle. Le Congo est en train de prendre toutes les dispositions. Je crois que la  Cahb jouera sa partition et toutes les parties prenantes joueront la leur jusqu’au 12 décembre pour que  nous puissions avoir largement  du sourire aux lèvres.

L.D.B.C.: Peut on avoir l’assurance de la Cahb quant à la présence de toutes les délégations à Brazzaville ?

A.M. : Quelques heures vous permettront de faire le constat au même titre que moi. Rassurez-vous toutes les délégations seront là et on travaille à cet effet.

Légendes et crédits photo : 

Aremou Mansourou, le président de la Cahb /Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire