Arbres artificiels : une solution très coûteuse !

0

Des scientifiques développent, depuis des années, des appareils capables de reproduire la capacité d’absorption de carbone des arbres. Seul hic : le prix. Le coût unitaire d’un arbre est estimé à environ 14 000 euros.

Arbres artificiels : une solution très coûteuse !Actuellement au stade de « prototypes très avancés », ces arbres joueraient le rôle de filtres géants capturant le dioxyde de carbone qui, une fois retraité, pourrait ensuite être stocké au fond des océans. Placés à des points stratégiques de la planète, les arbres artificiels pourraient diminuer en partie les quantités de gaz dans l’atmosphère. 100 000 d’entre eux seraient théoriquement suffisants pour nous sauver en un siècle.

Selon son concepteur, le Pr Klaus Lackner de l’université de Columbia, un tel arbre artificiel, d’un coût avoisinant les 14 000 euros, serait plus efficace que son cousin naturel face au dioxyde de carbone, et pourrait éliminer près de 90 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions d’environ 20 000 voitures. Contrairement aux champs éoliens, l’investissement placé dans ces arbres artificiels représenterait une perte économique nette au « seul » gain écologique.

Les arbres pourraient être déployés à proximité de réserves de gaz ou de champs pétroliers pour utiliser les réseaux de circulation de gaz existants, ainsi qu’au bord des axes routiers pour faciliter la capture de CO2 provenant du trafic. Seuls 5% du gaz capté serviraient à alimenter la machine. Ces projets de géo-ingénierie ne pourraient aboutir un jour, sans la volonté des gouvernements à y investir. La géo-ingénierie ne doit donc pas être considérée comme une « solution miracle » mais, disent les auteurs de l’étude, s’inscrire comme un complément idéal aux efforts menés contre la production de dioxyde de carbone et ses effets sur la planète.

Légendes et crédits photo : 

Photo: Des arbres artificiels en expérimentation (DR)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire