Antivaleurs : l’APC soutient la lutte contre l’enrichissement illicite

0

Le bureau exécutif national du parti Action permanente pour le Congo (APC) s’est réuni, le 12 janvier à Brazzaville, pour analyser le discours du président de la République sur l’état de la nation. A cette occasion, il a publié une déclaration dans laquelle il a annoncé son soutien au chef de l’Etat dans le combat engagé contre le détournement des deniers publics.

Réuni sous l’égide de son président national, Rodrigue Malanda-Samba, le bureau exécutif national de l’APC a analysé et apprécié le contenu du dernier message du président de la République sur l’état de la nation, et donné sa position sur certains points évoqués.

À propos du détournement des fonds de l’Etat, l’un des points d’orgue de ce discours, l’APC, consternée au plus haut niveau, marque son adhésion indéfectible au combat annoncé par le chef de l’Etat dans la lutte contre ce fléau.

« Le bureau exécutif national de l’APC salue la ferme volonté du chef de l’Etat de lutter contre les antivaleurs, à travers la mise en place de la Haute cour de justice. Il lui réitère toute sa fidélité, son attachement, son dévouement et son soutien indéfectible », a relevé la déclaration.

Parlant de la crise économique et financière qui continue de secouer le pays, le bureau exécutif national de ce parti politique du centre, qui soutient les actions du président de la République, salue les efforts consentis par le gouvernement dans le redressement de la situation macroéconomique afin de sortir le pays du marasme économique.

Un premier pas, selon ce parti, qui augure des perspectives positives et qui ouvre la voie à la signature d’un accord de financement avec le Fonds monétaire international.

Par ailleurs, le bureau exécutif national de l’APC s’est réjoui du retour progressif de la paix dans le département du Pool ainsi que de la reprise du trafic sur le Chemin de fer Congo-Océan, fruits de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités signé le 23 décembre 2017, entre le gouvernement et la partie rebelle à la solde de Fréderic Bintsamou alias pasteur Ntoumi.

Légendes et crédits photo : 

Rodrigue Malanda Samba (au centre) et les membre du bureau exécutif de son parti/Photo Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire