Alors que le CLC appelle a une autre marche le 25 février, le clergé kinois privilégie la prière aux actions de rue

0

C’est dans ce cadre que les prêtres ont décrété trois journées de jeûne et prière, partant du mercredi 14 février jusqu’au samedi 17 février 2018.

Le clergé catholique de Kinshasa monte sur ses grands chevaux. A la demande de l’archevêque de Kinshasa, l’équipe sacerdotale mobilise les chrétiens de toutes les paroisses de la ville à observer trois journées de jeûne et de prière dès demain jeudi 15 février. Lancé au lendemain du mercredi de cendres, qui marque le début du carême sur l’échiquier planétaire, le triduum de mortification pour la RDC est visiblement privilégié aux actions des rues que compte encore organiser le Comité Laïc de Coordination (CLC) le 25 février 2018.

Le dimanche dernier, dans une paroisse de la capitale, le Vicaire dominicale a terminé la messe en lançant le mot d’ordre de la hiérarchie. « Cette fois, il n’y aura pas marche, comme vous l’entendez à travers la ville. L’archevêque nous a demandé de mettre un accent particulier sur le jeûne et la prière. C’est dans ce cadre que trois journées seront consacrées au jeûne et à la prière. Tout démarre par la messe de cendres ce mercredi 14 février, puis viennent les trois jours, du 15 au 17 février ».

Ce sera, selon le prêtre officiant, l’occasion de prier pour le pays, et particulièrement pour l’Eglise dont ses prêtres, religieux et laïcs ont été victimes d’humiliations, d’outrages, des persécutions… après la répression des marches pacifiques organisées le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018 par le Comité Laïc de Coordination.

Regrettant les blessés et les morts enregistrés lors de ces deux manifestations de rues, le clergé catholique s’en remet désormais à la prière pour trouver du réconfort du Ciel. C’est quasiment en des termes identiques que le CLC a élaboré son tout dernier communiqué diffusé hier mardi 13 février. A la seule différence qu’il y ajoute des détails politiques.

Solidaire avec la hiérarchie catholique, le CLC soutient le programme de jeûne et prière établi par l’autorité ecclésiastique. Notamment ’’la journée de prière de ce vendredi 16 février 2018 qui sera accompagnée du chemin de la croixdans toutes nos paroisses suivant les directives pastorales’’. 

Le CLC recommande ainsi les fidèles à ’’consacrer la journée du vendredi 16 février au recueillement et à la méditation en mémoire des martyrs de la démocratie dans notre pays’’.

« Par ailleurs, le CLC recommande fraternellement que ce recueillement soit vécu sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, dans nos familles, nos paroisses, nos écoles et autres milieux de vie », conclut le communiqué.

Alors que le CLC appelle a une autre marche le 25 février, le clergé kinois privilégie la prière aux actions de rue

Source : Media Congo

Laisser un commentaire