Agriculture : des projets participatifs chez Agromillenium

0

Avec un statut associatif, le cercle de réflexion Agromillenium vise des relais de développement économique, en ciblant l’agro-alimentaire comme l’un des leviers principaux de l’essor du secteur agricole au Congo.

Agriculture : des projets participatifs chez AgromilleniumAgromillenium a été lancé en septembre 2017 et ambitionne déjà de faire de l’agriculture une alternative au modèle de développement existant. La plate-forme rassemble des profils professionnels divers et regorge des Congolais et d’autres nationalités de plusieurs horizons. Elle veut construire une communauté d’engagement, accompagner les nouvelles formes de promesses philanthropiques ainsi que les personnes voulant s’impliquer dans des projets en accord avec ses missions sociales.

En s’engageant dans l’agriculture, précisément dans le secteur de l’agro-alimentaire, Agromillenium veut mutualiser les efforts pour tenir le pari d’aider à la production des besoins alimentaires en matière agricole. Si c’est vrai que les moyens financiers sont indispensables à une telle démarche, la plate-forme compte d’abord sur l’expertise de ses membres.

« En matière d’expertise, d’analyse et d’approche, le continent africain regorge de talents. L’objectif d’Agromillenium est d’aller chercher ces talents là où ils sont, afin de mener à bien le projet. Notre équipe est donc constituée d’économistes, de financiers, d’agro entrepreneurs au sens large, et de communicants », souligne Josian Koukaye, initiateur d’Agromillenium, Congolais vivant et travaillant en France.

« L’Agriculture est le combat de notre génération », lâche-t-il. Comme preuve de cet engagement, Josian Koukaye rappelle les deux cents millions de personnes sous alimentées en Afrique subsaharienne, dont 20 % de la population congolaise. « Au Congo 26% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique alors que 39% des ménages ne sont pas capables de couvrir leurs besoins alimentaires et n’ont pas accès à l’apport calorique minimum de 2400 calories par jour », précise-t-il.

Pour porter haut ce projet, une équipe d’Agromillenium avait séjourné à Brazzaville en octobre dernier. Le but était de s’imprégner du quotidien des différents acteurs du secteur. C’était également l’occasion de discuter avec la jeunesse congolaise afin de sensibiliser au potentiel et à l’avenir que représente l’agriculture au Congo.

La diversification de l’économie congolaise pariant à fort potentiel sur l’agriculture, le projet ne doute pas de l’écosystème encourageant, misant sur l’urbanisme, l’aménagement des territoires, les multimédias pour tenir un tel pari.

L’analyse des réalités du marché étant désormais opérée, Agromillenium espère bientôt rencontrer les autorités congolaises pour passer à la deuxième étape de sa stratégie. Pour l’heure, les cotisations des membres battent leur plein, pendant que se peaufinent déjà des projets de collaboration avec les banques et les fonds d’investissement.

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Josian Koukaye (en polo vert) et ses collaborateurs au marché de la Plaine, au centre-ville de Brazzaville, en octobre 2017

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire