Afrobasket 2017 : l’Angola remplace le Congo

0

L’Angola a été choisi parmi plusieurs pays comme la Tunisie, l’Égypte, l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Nigeria ou encore le Mali par la Fiba-Afrique pour abriter à la place du Congo la 29e édition de l’Afro-basket messieurs. La décision est tombée le vendredi au terme de la réunion de la Fiba Afrique tenue à Bamako au Mali du 20 au 22 avril.

Le Congo qui n’a pas pu honorer à ses engagements contenus dans la lettre d’accord représentant le contrat d’engagement n’attend plus que d’ éventuelles sanctions. Dans un premier temps, il doit répondre devant les tribunaux, car dans la lettre d’accord signée le 16 mai 2016 par Hamane Niang, président de la Fiba-Afrique avec Firmin Dinga, ancien président de la Fécoket et Léon Alfred Opimbat, ministre des Sports et de l’éducation physique, il était clairement indiqué qu’ « à défaut d’accord entre les deux parties, toute contestation portant sur l’exécution de la présente sera soumise aux tribunaux compétents de Paris et régie par le droit français. »

 Le pays devra aussi rembourser à la Fiba-Afrique les frais engagés pour l’organisation de la compétition sans oublier le paiement obligatoire, comme s’il était organisateur,  des droits d’attribution estimés à 300 000 dollars, les 1 500 000 euros des droits de commercialisation plus une amende de 500 000 dollars. « La Fiba- Afrique pourrait retirer l’organisation de la compétition. Dans ce cas, le Congo devra assurer le règlement total de l’engagement financier pris à la signature de la lettre d’accord. Dans ces cas le règlement financier sera établi selon un nouvel échéancier et devra contribuer à l’organisation de la compétition dans un autre pays au cours de l’année prévue », peut- on lire dans la lettre d’engagement.

« C’est plus que même ce que le Congo devrait dépenser. En organisant ce tournoi, nous sommes à 3 milliards. Comme on  ne l’organise plus, le Congo paiera impérativement les droits d’organisation et de commercialisation avant le 1er août . Il paiera la facture de la Fiba parce qu’elle a eu des commandes à faire pour un certain nombre de matériel, tout ce qui concourt à l’organisation de cette compétition. Tout est  avec le logo Congo pour l’organisation de 2017.  Il faut changer le logo. C’est déjà un coût », a précisé Claude Koulengana, le premier vice -président de la  Ligue de Basketball de Brazzaville.

Il a revélé que le budget prévu pour l’organisation de l’Afrobasket à Brazzaville était estimé à 3 milliards de francs cfa. Dans ce budget, le Congo était contraint à payer 300 mille dollars, soit 192 millions de francs cfa à la Fiba-Afrique, comme frais d’organisation de la compétition. Il devrait aussi supporter 1 500 000 euros soit 984 millions de francs cfa pour les droits de commercialisation. La somme des deux engagements  estimée à 1 milliard 800 millions .  Au niveau local, la Fécoket avait prévu un autre budget d’un milliard 200 pour d’autres dépenses comme  le séjour des athlètes, les primes de préparation. Malheureusement comme l’indique la lettre du gouvernement, la conjoncture nationale et internationale marquée par la chute du prix du baril du pétrole, aggravée par un environnement socio-économique très morose, n’a pas permis  à la République du Congo d’honorer à cet engagement .

Autres sanctions, cette fois-ci, sportives auxquelles la Fédération congolaise de basketball doit faire face, concerne sa suspension de toutes les compétitions de la Fiba pour deux ans minimum.  Cette décision doit à coup sûr décourager les basketteurs congolais, en commençant par les professionnels jusqu’à atteindre les initiés. Le cri  du coeur des basketteurs congolais n’a pas été entendu.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire