Afrique : Liesl Louw-Vaudran encourage le retour du Maroc au sein de l’UA

0

Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) devra contribuer au renforcement de l’unité et du développement économique dans le continent africain, a indiqué mardi, Liesl Louw-Vaudran, consultante au sein de l’Institut des études sécuritaires (ISS), basé à Pretoria.

Louw-Vaudran, qui s’exprimait sur les ondes de la radio sud-africaine, a souligné que le Maroc a réalisé d’importants progrès économiques et entretient d’excellentes relations avec la majorité des pays africains.

« Le retour du Maroc au sein de l’UA, scellé lors du sommet africain tenu en janvier dernier à Addis-Abeba (Ethiopie), s’inscrit ainsi en ligne droite de la volonté du Royaume à contribuer au renforcement de l’unité et la consolidation du développement économique en Afrique », a-t-elle dit.

Rappelant que le Maroc participe activement aux opérations de maintien de la paix dans le continent, cette spécialiste des questions africaines a relevé que ce pays déploie d’importants investissements dans de nombreux pays africains. Ceux-ci portent sur des secteurs d’une grande importance stratégique pour les pays africains, notamment dans le domaine des télécommunications, des finances, de l’assurance et l’agriculture.

D’ailleurs, son retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) a été évoqué samedi à Rabat, au cours d’une rencontre initiée par le ministère délégué, chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des affaires de la migration en faveur de ces derniers, à l’occasion du 18ème anniversaire de la fête du Trône.

Intervenant lors de cette rencontre, le ministre délégué, chargé des MRE et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a souligné que le retour du Maroc au sein de l’UA s’inscrit dans le cadre d’une politique axée sur la coopération Sud-Sud qui attribue à l’Afrique un rôle de créateur d’un projet sociétal à même de créer des partenariats rentables pour toutes les parties.

De son côté, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf, a relevé que cet événement constitue une occasion de rappeler que le Roi Mohammed VI a opté pour une politique africaine basée sur l’approche gagnant-gagnant, afin de contribuer au développement de l’Afrique. « Le Maroc a besoin de l’Afrique et l’Afrique a besoin du Maroc », a-t-il dit.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire