Affaires passeports biométriques : Jed dénonce les interpellations intempestives des journalistes

0

L’ONG Journaliste en Danger, Jed en sigle, a dénoncé jeudi 21 septembre les interpellations intempestives dont ont fait l’objet les journalistes qui protestaient mercredi 20 septembre contre l’invalidation des passeports semi-biométriques par le gouvernement.

Plusieurs manifestants pacifiques, dont des journalistes, avaient été interpellés par la police, officiellement pour les identifier mais d’après pour les intimider afin de les museler.

Alors que la quasi-totalité d’entre eux avaient été relâchés le même jour, le journaliste Steve Mbuyi et le photographe Samy Ntumba ont passé la nuit au cachot de la police.

Ils viennent enfin de recouvrer leur liberté après une forte mobilisation.

(Ci-dessous le communiqué de l’ONG spécialisée dans la défense des droits des journalistes)

RD Congo –  Alerte

_____________________________________________

Le 21 Septembre 2017

 

Kinshasa : Deux journalistes libérés après 24 heures de garde à vue dans un Commissariat de police 

Steeve Mbuyi, journaliste à B-One et de Samy Tumbaphotographe indépendant, ont été relaxés, jeudi 21 septembre 2017 en début d’après-midi, après 24 heures de garde à vue dans un Commissariat de police à Kinshasa.

Les deux journalistes avaient été interpellés la veille alors qu’ils couvraient une manifestation des quelques dizaine de personnes protestant, devant le ministère des Affaires étrangères, contre la mesure d’annulation des passeports dits semi biométriques par le gouvernement.

Selon les informations parvenues à JED, toutes les personnes interpellées pendant cette manifestation avaient été libérées quelques heures plus tard, sauf le deux journalistes.

Contacté par  JED, quelques heures plus tôt, ce jeudi 21 septembre 2017, le Colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la police, avait promis de s’investir pour faire libérer le deux confrères.

Tout en prenant acte de cette libération, JED demande que cessent ces interpellations intempestives des journalistes, chaque fois qu’ils couvrent des manifestations publiques.

 

Pour tout contact

Journaliste en Danger

21,av. Nyembo. Quartier Socimat. Haute Cour Militaire

Kinshasa/Gombe. B.P. 633 Kinshasa 1

Téléphone: +243 81 99 96 353 ou +243 99 99 96 353

E-mail : [email protected][email protected]

Internet : www.jed-afrique.org

République démocratique du Congo

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire