Affaires : les entrepreneures se fixent un rendez-vous le 23 juin

0

Les femmes entreprenantes participeront à la deuxième édition d’un salon spécial qui leur est exclusivement dédié tant dans le monde des affaires qu’en politique en passant par les ONG de développement, les médias et l’administration. Le Salon dénommé « Entr’elles » se tiendra le samedi prochain, à l’hôtel Venus de Kinshasa.

Après les festivités du 8 mars, une rencontre d’envergure va réunir de nouveau, le 23 juin, entre 13h et 20 h, les femmes entreprenantes de la République démocratique du Congo(RDC). Selon la Nouvelle chambre de commerce nationale, organisatrice de l’événement, ce salon traduit le dynamisme entrepreneurial des femmes congolaises. Elles viendront de partout, aussi bien des grandes villes que des milieux ruraux. Le concept « Entr’elles » marque bien la place importante des échanges d’expérience au cours de ces assises. Dans ce genre de rencontre, ajoute-t-elle, l’idée est de développer un esprit collaboratif par le renforcement des capacités financières et des compétences managériales des participantes. Toutefois, le véritable défi à relever est de pousser progressivement les femmes actives à abandonner l’informel pour le formel.

Justement, il revient au salon d’aider les entrepreneures à dépasser les stéréotypes et autres préjugés. Sur le terrain, la situation semble évoluer dans le bon sens. En effet, il faut insister sur le fait que la femme entreprenante bénéficie le plus des micro-crédits du système financier. Il s’agit d’un atout non négligeable qui confirme le niveau de confiance de ces institutions. Malheureusement, la plupart d’entre elles évoluent encore dans le circuit informel. A l’heure où un réel intérêt des institutions financières et des bailleurs de fonds se précisent sur la catégorie des petites et moyennes entreprises en RDC, il est crucial de continuer à renforcer les capacités de ces femmes. Celles-ci arriveront à créer des milliers d’emplois si leurs entreprises évoluent au même rythme que celles des hommes, précise la Nouvelle chambre de commerce.

Selon des sources proches de l’organisation, l’heure est aux préparatifs et les réunions se succèdent depuis le début de la semaine pour la réussite de cette journée.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire