Affaire viol de l’enfant de 13 ans : la victime et sa sœur n’ont pas été renvoyées de l’école (préfet de l’école)

0

Le complexe scolaire Révérend Kim n’a pas gardé silence face aux accusations dont il fait l’objet suite au viol collectif d’une de ses élèves de 13 ans par sept de ses condisciples de classe. Dans une déclaration ce mercredi à la presse, Rolly Mandiangu, préfet de cette école est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de « campagne de déstabilisation » de son école. 

« La situation a pris une allure inquiétante du fait de la désinformation », déplore-t-il avant de préciser que l’événement s’est déroulé un jour férié, « les enfants devraient être sous la protection de leurs parents ».

Contrairement à ce que distille une certaine opinion, il a souligné au cours de la même conférence de presse qu’aucun élève impliqué dans cette affaire n’est empêché de passer ses examens y compris la victime et sa sœur. Selon lui, le conseil de discipline de l’école réfléchit aux décisions qui seront prises et annoncées le 2 juillet. Il a par ailleurs regretté que ces actes « ternissent l’image de son école ».

Invitée par ses camarades de classe à une fête le 17 mai dernier, la fillette de 13 ans avait été droguée, selon ses avocats. Elle aurait ensuite été séquestrée avant d’être violée par ses bourreaux de condisciples. Une vidéo de la scène, filmée et balancée sur la toile avait révolté plus d’une personne.

Dans son verdict rendu dans la soirée du lundi 17 juin, le tribunal pour enfant qui instruisait l’affaire depuis près d’un mois a acquitté cinq co-accusés et condamné deux élèves, les plus âgés. Celui de 19 ans écope d’une peine de cinq ans de prison alors que le second, est sommé de verser à la famille de la victime, une somme de 10.00USD. Un jugement qui n’a pas du tout rencontré l’assentiment de l’opinion.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire