Affaire Katumbi : situation tendue à Lubumbashi

0

Ce lundi matin, la police a anticipé des possibles mouvements de protestation contre ce qui est pris comme une interdiction à Moïse Katumbi d’accéder au territoire congolais.

Des barrages policiers sont érigés aux endroits susceptibles de devenir des foyers de tension. Des tirs de sommation ont été entendus çà et là. Le périmètre de la gare et le marché Mzee Kabila, l’entrée de la commune Katuba et la commune Kenya sont inondés par une présence policière inhabituelle qui a créé la panique, les véhicules sont fouillés et le trafic routier est ralenti par endroits. Les commerces et les bureaux proches de ces lieux ont été carrément fermés par peur des troubles.

L’arrivée de Moïse Katumbi à la frontière zambienne de Kasumbalesa le vendredi dernier avait donné de l’espoir à ses partisans. Les chances de voir leur candidat à la présidentielle déposer sa candidature avant le 08 août s’amenuisent. Ils ont du mal à comprendre pourquoi on ne laisserait pas un « fugitif » qui se rend presque rentrer dans son pays, ça serait une aubaine pour la justice.

Le cas Katumbi est vu comme un bannissement de celui qui est passé en quelques années de ténor du parti au pouvoir à ennemi public numéro 1. Les autorités congolaises s’appuient sur la nationalité controversée de Moïse Katumbi qui n’aurait pas demandé la nationalité congolaise après plus de dix-sept ans de citoyenneté italienne, une affaire contestée par l’avocat de Katumbi.

Moïse Katumbi: Congolais, Italien ou apatride ?

Congolais, Italien ou apatride ? A cette question s’ajoute la popularité gênante de l’ex-gouverneur du Katanga. Lors de ses quelques comparutions devant la justice congolaise à Lubumbashi, il se faisait accompagner au parquet par une foule nombreuse et compacte capable d’entraver le travail des magistrats.

Dans le dernier sondage du Bureau d’Études, de Recherches, et de Consulting International (Berci) et le Groupe d’Étude sur le Congo (GEC) ; les personnes interrogées placent Moïse Katumbi en tête des intentions de vote avec 28% contre 26% pour Félix Tshisekedi et 20% pour Bemba. Mais avant les élections prévues pour le 03 décembre prochain, Moïse Katumbi doit surmonter plusieurs obstacles à sa candidature.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire