Affaire de recrutement des mercenaires: Daryl Lewis peut poursuivre Kalev Mutond et Thambwe Mwamba devant la justice américaine

0

Les trois juges de la très puissante Cour d’Appel de Washington, District de Columbia, Srinivasan et Wilkins, juges de circuit, et Randolph, juge de circuit principal, viennent de débouter Kalev Mutond, ancien administrateur général de l’ANR et Thambwe Mwamba, ancien ministre de la Justice dans l’affaire qui les oppose à l’Américain, accusé à l’époque d’être à la tête d’un réseau de recrutement des mercenaires à la solde de Moïse Katumbi.

Merrill C. Godfrey a plaidé le cas pour Daryl Lewis. Robert N. Weiner a plaidé la cause pour Tambwe et Kalev, avec la collaboration de Raul R. Herrera, R. Stanton Jones et Stephen K. Wirth, rapporte des sources proches du dossier. Les juges de la puissante Cour d’Appel, Srinivasan et Wilkins, juges de circuit, et Randolph, juge de circuit principal, ont statué sur ce cas qui est bien suivi par le président honoraire Joseph Kabila.

Ainsi, Daryl Lewis a été autorisé de poursuivre Kalev et Thambwe qui prétendaient avoir agi au nom de l’Etat dans les fausses affaires des mercenaires ! La Cour n’a pas non plus accepté leur argument selon lequel Daryl Lewis voulait s’enrichir sur le dos du gouvernement Congolais. Par ailleurs, ils n’ont pas de protection due à Thambwe Mwamba et Kelev Mutond sous le « Common Law » américaine.

Bientôt une extradition ?

Il se pourrait que ses 2 anciens hommes de main du régime de Kabila fassent l’objet d’une demande d’extradition aux États-Unis pour répondre des charges retenues contre eux dans l’affaire qui l’oppose à l’Américain Darry Lewis, nous apprend le journal Le Potentiel.

Est-ce que Felix Tshisekedi va se mettre en porte-à-faux pour les protéger contre le puissant gouvernement américain ? Difficile à dire pour l’instant….

Toutefois, la seule personne qui peut encore calmer l’ardeur de Daryl Lewis, c’est Moïse Katumbi. Ironie du sort, lui-même a été persécuté avec férocité par les deux bourreaux de Joseph Kabila, à savoir Kalev Mutond et Thambwe Mwamba. En tout cas, la pendule vient de basculer. La peur a changé de camp.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire