AETA et 33 ONG demandent à la Cour Constitutionnelle d’être « impartiale » dans le traitement des recours

0

Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) et 33 autres ONG demandent à la Cour Constitutionnelle de faire preuve « d’impartialité » dans le traitement des recours introduits suite aux contestations des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre dernier.

Dans une communication faite le dimanche 13 janvier dans le cadre du suivi-évaluation de la 18e synergie des ONG de Kinshasa, ces organisations disent attendre de la Cour constitutionnelle la publication des résultats définitifs qui reflèteront la vérité des urnes afin d’éviter que le « pays tombe dans une crise politique aux conséquences imprévisibles ».

« A la Cour Constitutionnelle de dire le droit et rien que le droit, en toute indépendance, honnêteté et sincérité dans la réalisation de sa mission constitutionnelle consistant à examiner les recours en contestation des résultats électoraux et de ne publier que les résultats définitifs qui fassent triompher la vérité des urnes, la paix dans le pays, la stabilité et la légitimité des institutions établies et du développement socio économique de notre peuple », demandent-elles.

Martin Fayulu, et le pasteur Théodore Ngoy, tous deux candidats malheureux, ont introduit leur recours à la Cour constitutionnelle pour contestations des résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) proclamant Félix Tshisekedi, victorieux du scrutin du 30 décembre 2018. La Cour Constitutionnelle a huit jours pour se prononcer soit le 20 janvier prochain.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire