Action sociale : des dons aux veuves, orphelins et familles démunies

0

Edith Vérone Dibas-Franck, la présidente de la Fondation pour orphelins et personnes démunies (Foped), a réaffirmé son engagement à les soutenir. À l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin, le 23 juin, elle leur a remis des kits alimentaires de base.

L’activité s’est déroulée au centre de polio Saint-Joseph, situé à Fouks dans le deuxième arrondissement de Pointe-Noire. Plus deux cents personnes ont reçu des vivres, notamment des pâtes alimentaires, des boîtes de tomate, des biscuits protéinés, des sacs de riz, d’huile, des boîtes de conserve, des fruits et légumes, du manioc sans oublier des vêtements.   Ce don a été fait aux veuves, aux orphelins et aux familles démunies  de toutes les communautés et confessions religieuses de la ville. Un geste qui s’inscrit dans la volonté d’apporter de l’aide et surtout du réconfort à ces personnes fragiles.

En effet, la présidente de la Foped a organisé cette activité afin de redonner du sourire à cette couche vulnérable. Dans son mot de circonstance, elle a indiqué que la situation des veuves était beaucoup plus désastreuse, nombreuses d’entre elles étant discriminées, déshéritées, accusées de sorcellerie, expulsées du domicile conjugal. Elle a demandé aux associations sœurs de s’unir, de travailler en symbiose et de former un réseau dans l’objectif d’assurer la promotion et la protection des droits de la femme, particulièrement ceux des veuves et des orphelins mais également des familles vulnérables. « Je relève ici l’importance de savoir partager, de savoir donner de l’amour à un enfant, de ne pas marquer de différence car  ces femmes et ces enfants ici présents sont parfois le reflet d’une injustice qui porte le nom de méchanceté », a dit l Edith Vérone Dibas-Franck.

La cheffe de la circonscription d’action sociale de Loandjili, Mme Oko, a brossé en quelques mots le vécu et l’expérience sociale des orphelins. Ces derniers vivent, a-t-elle dit, des situations psychologiques, sociales et financières difficiles, souvent peu aidées.

Il y a de cela une année, la Foped avait célébré la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin dans la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi, où de nombreux lots de kits alimentaires avaient été remis aux familles de cette localité.

Cette association à but non lucratif vient en aide aux jeunes orphelins de 3 à 17 ans et enfants de parents démunis. Ses objectifs comprennent non seulement la satisfaction des besoins essentiels vitaux mais aussi l’implication totale des membres et des partenaires sociaux, tout en étant un point de référence pour les orphelins et autres démunis, où ils peuvent trouver des ressources appropriées à leur besoin. Au-delà de ce geste, la présidente de la Foped a également remis un lot de vivres et non-vivres à la pouponnière Jean-Baba et au Centre d’accueil des mineurs de Mvoumvou, dans le deuxième arrondissement.

Notons que la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin est célébrée le 23 juin de chaque année, en vue de sensibiliser l’opinion mondiale et d’obtenir une meilleure défense des droits de veuves. Elle a été instituée par une résolution adoptée par consensus lors de l’Assemblée générale des Nations unies, en 2010. 

 

Légendes et crédits photo : 

La présidente de la Foped entourée par un échantillon de veuves

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire