Accrochages entre police et creuseurs à Kolwezi

0

 
Le calme est revenu lundi 8 octobre matin à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, 48 heures après de violentes manifestations de creuseurs artisanaux de la cité de Luilu. Ils protestaient contre la police qui les empêchait d’accéder à la carrière de Luilu.

La police dresse un bilan des plusieurs blessés et des véhicules incendiés. Le gouverneur du Lualaba, qui s’est rendu dimanche sur place, parle d’une situation inhabituelle vécue à Kolwezi.

Plusieurs sources à Kolwezi indiquent que tout serait parti de la nouvelle qui s’est répandue à travers la cité de Luilu annonçant la mort par éboulement d’un creuseur dans la carrière se trouvant dans la concession KCC. Vers 4 heures du matin, samedi, un groupe de creuseurs en colère s’est dirigé vers les installations de KCC. Ils n’ont pas réussi à accéder à cette concession, empêchés par les policiers.

Dimanche, ils étaient plusieurs milliers à se présenter sur les lieux, indiquent les mêmes sources. Ces manifestants ont vandalisé le bureau du commissariat central de la PNC et libéré tous les détenus. Ils ont par la suite brûlé le véhicule d’un particulier et pillé des camions des fournisseurs.

Débordée, la police a été appuyée par les militaires sur demande du gouvernement provincial. 

Certaines sources indiquent qu’il y aurait mort d’hommes, sans autres précisions. Mais, le bilan officiel fait état de six policiers blessés, dont deux officiers grièvement, et d’une dizaine de personnes arrêtées. Deux véhicules 4×4 de la police ont été également brûlés.

« Personnellement, j’ai eu l’occasion de vivre la barbarie de ces jeunes. C’est une barbarie qui est loin de la culture que nous connaissons ici », a déclaré le gouverneur de province, Richard Muyej, après sa descente sur les lieux.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire